Les notes: Diaby, le détonateur

 Diaby_finlande_reu

Abou Diaby a inscrit le but de la victoire des Bleus en Finlande.

Victorieuse en Finlande (1-0), vendredi pour son premier match des qualifications de la Coupe du monde 2014, l’équipe de France n’a pas été particulièrement brillante. Mais le sélectionneur tricolore Didier Deschamps peut tout de même avoir des motifs de satisfaction, notamment la grosse activité d’Abou Diaby, récompensée d’un but, et la solidité de la charnière centrale Sakho-Yanga-Mbiwa.  

Abou DIABY: 7,5
Laurent Blanc, comme Didier Deschamps, ont souvent loué ses qualités, et à raison. De retour en Bleu après une année 2012 gâchée par les blessures, le Gunner a été au four et au moulin. Très à l’aise dans ce rôle de relais entre le milieu et l’attaque, il a fait admirer ses qualités de perforation, comme sur le but, où il lance un très bel appel à Benzema avant de conclure d’une frappe croisée pleine de sang-froid (20e). Moins en vue en seconde période, il a tout de même tenu toute la rencontre. Le sélectionneur doit désormais prier pour qu’il soit épargné par les blessures.   

---------------------------------------------------------------------------

Hugo LLORIS: 6
Sans être très sollicité, le capitaine tricolore a sorti le match qu’il fallait en réalisant deux arrêts décisifs. Une belle sortie des deux poings en première période (37e), puis un arrêt décisif sur une tête de Sparv en toute fin de match (84e). Rassurant pour sa défense.

Anthony REVEILLERE: 6
Le latéral lyonnais a bien tenu son couloir défensivement et proposé des solutions offensives. Auteur d’un retour fort à propos sur Pukki (63e), il a tout de même commis une erreur de concentration qui aurait pu coûter cher (83e). Un bon match d’ensemble néanmoins.  

Mapou YANGA-MBIWA: 7
Le défenseur montpelliérain a fait parler sa vitesse et sa puissance pour se montrer intraitable dans les duels, comme sur ce sauvetage devant ce diable de Pukki (14e). Pour sa deuxième sélection seulement, il a su faire preuve d’une maturité exemplaire et a sûrement marqué des points aux yeux du sélectionneur.

Mamadou SAKHO: 7
Hormis une erreur en début match lorsqu’il a laissé filé Pukki seul au but (14e), le Parisien s’est montré aussi serein que son compère de la charnière centrale. Souvent bien placé, il a gagné beaucoup de duels et confirmé qu’il pouvait former une charnière très complémentaire avec l’Héraultais.

Patrice EVRA: 6
Un bon match de la part du Mancunien, qui semble en forme physiquement. Solide en défense, contrairement à ses dernières prestations en Bleu, il s’est autorisé plusieurs montées, dont ce raid dans la surface qui s’est soldé par un centre trop profond (57e). Reste à savoir s’il pourra rééditer pareille performance face à un adversaire d’un autre calibre.  

Rio MAVUBA: 6,5
Le capitaine lillois a parfaitement assuré son rôle de bouche-trou devant la défense. S’il a touché beaucoup de ballons, il en a aussi énormément récupéré. De retour en bleu après une longue absence de cinq ans, le Dogue semble avoir déjà pris ses marques et s’impose comme un pion essentiel de cette équipe.  

Yohan CABAYE: 5
Pour son retour en Bleu, le Magpie n’a pas été aussi en vue que lors de ses prestations réalisées avant ou pendant l’Euro, mais il a tenu son rang. Encore à court de forme, il s’est tout de même distingué par une très belle frappe, qui a obligé Hradecky a réalisé un superbe arrêt (50e). Remplacé par Blaise MATUIDI (73e).

Jérémy MENEZ: 4,5
Le Parisien a été le moins en vue des joueurs offensifs tricolores. Peu utilisé sur son côté droit, il a rarement fait les bons choix, comme cette frappe sans contrôle qui a fini dans les tribunes (60e). Il a tout de même tenté d’accélérer le jeu et réalisé quelques bonnes déviations. Remplacé par Mathieu VALBUENA (63e).  

Franck RIBERY: 5,5
Une grosse activité de la part de la star du Bayern qui n’a pas ménagé sa peine pour se rendre disponible. Mais le Boulonnais a parfois été trop brouillon et a eu du mal à se créer de véritables occasions. Quelques frappes contrées ou trop écrasées pour être dangereuses. Remplacé par Bafetimbi GOMIS (89e).

Karim BENZEMA: 6
Bien pris par les solides défenseurs finlandais, Karim Benzema n’a eu que peu d’occasions à se mettre sous la dent. Qu’à cela ne tienne, l’attaquant du Real Madrid s’est mué en passeur en délivrant les caviars à ses coéquipiers, comme sur le but de Diaby. Après avoir récupéré le ballon dans le rond central, il a su focaliser l’attention de trois adversaires pour délivrer une passe dans la course du joueur d’Arsenal (20e).  

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !