Qualifs CDM 2018 (Zone Europe) : Punis en Suède, les Bleus se mettent dans le pétrin

Qualifs CDM 2018 (Zone Europe) : Punis en Suède, les Bleus se mettent dans le pétrin©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le vendredi 09 juin 2017 à 23h00

Les Bleus tenaient un match nul logique après une prestation sans saveur jusqu'à une énorme boulette d'Hugo Lloris, dont a profité Ola Toivonen pour donner la victoire à la Suède dans le temps additionnel (2-1). Une issue cruelle pour l'équipe de France, désormais deuxième de son groupe de qualification à la Coupe du Monde 2018 et qui n'est plus maîtresse de son destin.

 
Le debrief
Les Bleus ne méritaient certainement pas ça, mais ils n'ont rien fait pour l'éviter. Au bout d'une prestation sans relief vendredi en Suède, ils tenaient néanmoins un match nul qui les maintenait en tête de leur groupe de qualification et les laissait en ballotage favorable sur la route de la Coupe du Monde 2018. Mais une grossière erreur de relance d'Hugo Lloris et une inspiration d'Ola Toivonen, auteur d'une frappe de 50 mètres pour crucifier l'équipe de France à la dernière minute du temps additionnel, ont tout fait voler en éclats (2-1). Au lieu de conserver ses trois points d'avance sur son adversaire du soir, elle se retrouve derrière les Blagult à la faveur d'une moins bonne différence de buts et n'est plus maîtresse de son destin dans la course à un ticket pour la Russie.

Une preuve de plus qu'il est rare qu'une campagne de qualification se passe sans accroc pour les Bleus, qui devront désormais faire un sans-faute en comptant sur un faux-pas de la Suède lors des quatre derniers matchs. La rencontre a pourtant rappelé ce que le match aller avait déjà démontré en novembre à Saint-Denis (2-1) : la France dispose d'un potentiel largement supérieur à celui des Scandinaves, bien en place dans leur 4-4-2 et intelligents dans leur placement plus que géniaux balle au pied. Encore faut-il retranscrire cette supériorité sur le terrain, ce qui ne fut pas une sinécure ce vendredi. Le pari Moussa Sissoko sur le côté droit s'est révélé perdant, les leaders techniques (Griezmann, Payet, Pogba) n'ont pas rempli leur rôle et le niveau physique de l'ensemble de l'équipe n'a pas permis de donner le coup de collier qu'il fallait aux moments-clés.

Ça n'avait pas empêché les Bleus de faire le plus dur et d'ouvrir le score au sortir de la demi-heure de jeu, dans un temps fort où ils avaient enfin réussi à mettre le pied sur le ballon. Mais une erreur défensive plus tard, le score était de parité à la mi-temps. Au retour des vestiaires, les hommes de Didier Deschamps ont poussé par intermittence, sans réellement réussir à éteindre les velléités offensives de Suédois qui ont fini par plonger physiquement dans le dernier quart d'heure. Ils ont alors subi sans craquer et piqué sur une occasion qui n'en était pas une. Eux ont réussi le coup parfait. Les Bleus pourraient bien s'en mordre les doigts dans quatre mois.
Le film du match
35eme minute
Servi sur le côté gauche, B.Mendy déborde en puissance et adresse un centre tendu devant le but suédois. Giroud s'élève aux six mètres et reprend de la tête avant le retour de Granqvist. Mais l'attaquant des Bleus ne cadre pas sa tentative à bout portant, trop décroisée.

37eme minute (0-1)
Après un corner mal dégagé par la défense suédoise, Payet remet le ballon dans la surface adverse. Varane ne parvient pas à reprendre au point de penalty et ça file jusqu'à Giroud au second poteau. Son enchaînement technique est parfait : contrôle de l'extérieur et volée du gauche dans la lucarne opposée d'Olsen. Quel bijou !

43eme minute (1-1)
Forsberg profite du dédoublement d'Augustinsson pour servir le latéral suédois. Son centre en première intention traverse la surface sans être repris par Berg, gêné par Matuidi, et Durmaz se retrouve tout seul au second poteau. Sa demi-volée puissante du gauche ne laisse aucune chance à Lloris, battu sur sa droite.

53eme minute
Montée de D.Sidibé, qui fixe deux Suédois avant de transmettre à M.Sissoko, arrivé lancé dans son dos. Le milieu de Tottenham centre fort en première intention et Griezmann coupe la trajectoire au premier poteau. Mais sa reprise de la tête n'est pas suffisamment bien placée pour tromper Olsen, qui capte le ballon en deux temps.

55eme minute
Nouveau déboulé de D.Sidibé sur la droite. Le latéral monégasque temporise avant de trouver en retrait à l'entrée de la surface P.Pogba, dont la frappe enroulée avec douceur du droit lèche le poteau droit d'Olsen, resté sans réaction sur ce tir.

58eme minute
Suite à une récupération haute de Forsberg, Johansson hérite du ballon à une trentaine de mètres. Pas attaqué, il arme une frappe flottante de l'extérieur du droit, qui effleure le poteau gauche de Lloris, certainement battu sur ce coup.

59eme minute
Enorme travail plein axe de Forsberg, qui résiste en particulier à Giroud avant de décaler Durmaz sur la gauche. L'ailier toulousain place alors un centre-tir du gauche que Lloris, vigilant, doit enlever de sa lucarne au premier poteau.

64eme minute
Coup-franc obtenu par les Bleus suite à une faute sur P.Pogba. A environ 28 mètres, Griezmann s'en charge et enroule une frappe puissante du gauche. Olsen se détend sur sa gauche pour enlever le ballon de son petit filet.

66eme minute
Coup-franc pour la Suède cette fois, P.Pogba stoppant grossièrement une contre-attaque menée par Durmaz. Forsberg le tire dans son style caractéristique et le ballon redescend juste sous la barre, mais Lloris s'élève pour dévier en corner.

91eme minute
D.Sidibé adresse un centre aérien au cœur de la surface suédoise. Olsen dégage du poing devant Giroud, directement sur Lemar, qui contrôle avant de frapper en force du gauche. Mais sa tentative puissante fuit la lucarne gauche du gardien des Blagult.

93eme minute (2-1)
Sur un ballon a priori anodin, D.Sidibé adresse une passe en retrait moyenne vers Lloris, qui contrôle pour effacer Guidetti avant de déchirer son dégagement. A hauteur de la ligne médiane, Toivonen en profite pour envoyer une frappe parfaite dans le but vide. Le gardien des Bleus est trop court pour rattraper son erreur initiale.
Tops et flops

TOP 3

Après une première demi-heure volontaire, à défaut d'être toujours juste, DURMAZ est monté en puissance dans la foulée de son joli but pour égaliser. L'ailier Toulousain s'est ensuite libéré et a moins hésité à prendre sa chance offensivement. Avec davantage de réussite, il aurait même pu s'offrir un doublé.

VARANE déborde de confiance après avoir glané avec le Real Madrid la troisième Ligue des Champions de sa carrière et ça crève les yeux. Dès le début de la rencontre, il a multiplié les interventions dans les airs et les anticipations au sol. Sa sérénité, aux côtés d'un Koscielny tout aussi propre, a rassuré tout l'édifice français.

Contrairement à son adversaire direct à l'autre bout du terrain, OLSEN a réussi un match plein de la première à la dernière minute. Battu par un exploit personnel de Giroud, il a ensuite cueilli des ballons importants sur des centres et réalisé des parades décisives à maintes reprises. Si la Suède est restée dans le match jusqu'au bout, il y est pour beaucoup.


FLOP 3

C'est la dure loi du poste de gardien de but, mais la boulette de LLORIS dans le temps additionnel pèsera lourd au moment de faire les comptes dans cette poule de qualification. Avant cela, le capitaine des Bleus avait relativement bien fait le boulot, avec application, comme à son habitude. Mais ça, c'était avant.

Sa nonchalance et sa tendance à tomber dans la facilité ont encore sauté aux yeux chez POGBA. Bien évidemment, le numéro 6 des Bleus a fait étalage d'un gros volume de jeu et n'a pas rechigné à y mettre du sien à la récupération. Mais il a tellement plus à apporter à l'équipe de France que son bilan reste décevant.

Même constant ou presque pour PAYET, loin d'être aussi rayonnant qu'il ne l'avait été face au Paraguay. Plus à la peine physiquement, le maître à jouer de l'OM n'a pas su tenir après un premier quart d'heure intéressant. Il s'est ensuite perdu dans des initiatives individuelles et a manqué de justesse technique.
Monsieur l'arbitre au rapport
Dans un match haché au duel, il était de bon ton que l'arbitre soit anglais. Martin Atkinson a parfaitement maîtrisé son sujet d'un bout à l'autre, en laissant jouer à bon escient pour donner du rythme et en sifflant avec à-propos. Une copie très propre.
La feuille de match
Qualifs CDM 2018 (Zone Europe, Groupe A) / SUEDE - FRANCE : 2-1
Friends Arena, Solna (50 000 spectateurs environ)
Temps agréable - Pelouse en excellent état

Arbitre : M.Atkinson (Angleterre, 7)

Buts : Durmaz (43eme) et Toivonen (93eme) pour la Suède - Giroud (37eme) pour la France

Avertissement : P.Pogba (65eme) pour la France

Expulsions : Aucune


Suède
R.Olsen (6) - Lustig (4), Lindelöf (6), Granqvist (cap) (5), Augustinsson (6) - Durmaz (7) puis Claesson (77eme), Ekdal (5) puis Se.Larsson (77eme), Johansson (6), E.Forsberg (6) - Toivonen (6), Berg (4) puis Guidetti (89eme)

N'ont pas participé : Linde (g), Nordfeldt (g), M.Olsson, Helander, Hiljemark, Frafth, Jansson, Sa.Larsson, Nyman
Entraîneur : J.Andersson


France
Lloris (cap) (3) - D.Sidibé (5), Varane (6), Koscielny (6), B.Mendy (5) - M.Sissoko (4), P.Pogba (4), Matuidi (5), Payet (4) puis Lemar (76eme) - Griezmann (4) puis Mbappé (76eme), Giroud (6)

N'ont pas participé : Areola (g), Costil (g), Jallet, Kimpembe, O.Dembélé, N.Kanté, Rabiot, Digne, Lacazette, Umtiti
Entraîneur : D.Deschamps

 
92 commentaires - Qualifs CDM 2018 (Zone Europe) : Punis en Suède, les Bleus se mettent dans le pétrin
  • Je l'ai toujours dis si Benzema n'est pas sélectionné ce n'est pas la peine d'aller en coupe du monde alors que c'est le meilleur buteur français au Réal.Le sélectionneur reste buté sur sa décision mais il va le regretter sous peu!!!

  • DD montre nous que tu veux que l'EDF participe à la coupe du monde en te DEGAGENT avec tes chouchous de beniouioui.

  • Deschamps n'a toujours pas compris qu'une assisse défensive sûre (Kante) permettait à Pogba et Matuidi d'être plus présents devant. Notre équipe a été "mangée" au milieu par des suédois sérieux et organisés. Sissoko, Payet et Giroud (une seule belle action: son but) ont été très insuffisants à ce niveau .Quand on a des bons joueurs comme Lemar, M'Gapé et Griezmann devant on peut créer et avoir plus d'occasions de marquer. Un mauvais choix de l'entraîneur, ce n'est pas le 1er, nous coûte cher et surtout ne nous permet pas de jouer notre jeu offensif!

  • HUMOUR
    Pauvre Lloris, pauvre capitaine du onze de France.
    Il ne savait pas qu’en match international les échanges de cadeaux se font exclusivement avant le coup d’envoi.
    Et que ce n’est pas parce que l’on joue dans un pays nordique... que l’on doit se prendre pour le Père Noël !!!

  • il reste 4 matchs a jouer dont 3 en france mais il faut pas qu'on rejoue le scenario de 1993 pour la cm 1994 aux etats unis ou il manquait 1 point avant les 2 derniers matchs aux parc des princes on se fait battre 3 à 2 par israel et 2 à 1 par par la bularie adieu les etats unis

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]