Qualifs CM 2018 - Bleus : La Bulgarie n'arrive pas en France l'esprit tranquille

Qualifs CM 2018 - Bleus : La Bulgarie n'arrive pas en France l'esprit tranquille©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le vendredi 07 octobre 2016 à 09h23

La Bulgarie traverse une période compliquée au moment d'affronter l'équipe de France vendredi soir. Nommé il y a quelques jours seulement, le nouveau sélectionneur Petar Hubchev assure que le moral des troupes est bon et que ses joueurs peuvent réussir à gêner les Bleus avec un état d'esprit conquérant.

DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL AU STADE DE FRANCE

Si du côté français on a fini par s'agacer des références historiques au match de 1993, en Bulgarie, le sujet permet d'éviter de parler des problèmes que traverse le football bulgare depuis quelques années. Incapables de se qualifier pour une grande compétition depuis l'Euro 2004, les Lions connaissent un début de saison agité. Dix jours avant le déplacement en France, quelques jours après une pénible victoire contre le Luxembourg (4-3), la Bulgarie a changé de sélectionneur. Fraîchement nommé, Petar Hubchev ne pourra pas faire de miracles, comme il l'a concédé en conférence de presse jeudi soir. « Mon rôle principal est de prendre le pouls de l'équipe, d'apprendre à la connaître. En quatre jours, je ne peux rien changer, c'est clair, admet le nouveau sélectionneur. La France est favorite évidemment mais j'essaye de parler avec l'équipe et faire en sorte qu'elle donne le meilleur. Je suis optimiste, l'ambiance est bonne au sein du groupe. »
Hubchev : « On ne peut pas changer grand-chose en trois entraînements »
Dans un groupe relevé avec les Pays-Bas et la Suède notamment, celui qui était sur la pelouse du Parc des Princes il y a vingt-trois ans sait que la mission qualification est très difficile sur le papier. Mais le successeur d'Ivaylo Petev ne veut pas brûler les étapes. « Je sais très bien que le foot bulgare a été très critiqué ces dernières années. On ne peut pas changer grand-chose avec trois entraînements. Mais ce qui est important, c'est que le public bulgare attend beaucoup de choses de son équipe : du sérieux, un bon esprit d'équipe. » Et pour une première à la tête de la sélection bulgare, Hubchev entend profiter de la supériorité de l'adversaire pour marquer des points dans les esprits. Sur le papier, ses hommes n'ont rien à perdre, et ce message, il compte bien le faire passer à ses joueurs avant d'entrer sur la pelouse du Stade de France. « On se prépare très sérieusement pour ce match et pour la France aussi c'est un rendez-vous très important puisqu'ils ont concédé le match nul en Biélorussie lors de leur premier match. »
Dyakov : « Un peu plus d'agressivité et de solidarité »
Une semaine après avoir accueilli le PSG à Sofia, Stetoslav Dyakov goûte lui avec plaisir cette confrontation face à la France. Capitaine de la Bulgarie, le milieu de terrain de Ludogorets surfe sur le discours motivateur de son nouveau sélectionneur : « L'équipe se porte très bien, le moral est bon. Si toute l'équipe y met du sien et que tout le monde tire dans le même sens, nous pouvons espérer de bonnes choses. Oui, nous avons un nouveau sélectionneur avec une nouvelle vision, et on va tout faire pour qu'il soit content de nous, avance Dyakov. C'est toujours très important de jouer contre des équipes fortes. La volonté de gagner est bien présente. Ce sera compliqué, mais j'espère qu'on verra un peu plus d'agressivité et de solidarité dans l'équipe. Il ne faut pas se leurrer, c'est ce que nous proposerons à l'équipe de France. » Une tactique claire et identifiée qui ne sera pas aidée par la qualité de la pelouse dionysienne. Un gazon en excellent état qui favorisera clairement la volonté de jouer des Bleus.

 
2 commentaires - Qualifs CM 2018 - Bleus : La Bulgarie n'arrive pas en France l'esprit tranquille
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]