Qualifs CDM 2018 - Croatie : Pourquoi les supporters au damier refusent de se tenir à carreau

Qualifs CDM 2018 - Croatie : Pourquoi les supporters au damier refusent de se tenir à carreau©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le vendredi 24 mars 2017 à 08h00

La Croatie reçoit l'Ukraine ce vendredi (20h45) lors d'un match au sommet du groupe I des éliminatoires à la Coupe du Monde 2018. Après deux rencontres à huis-clos, les gradins du stade Maksimir de Zagreb vont à nouveau accueillir leurs supporters. La FIFA veillera au grain...

17 juin 2016, stade Geoffroy-Guichard de Saint-Etienne. La Croatie mène logiquement 2-0 face à la République tchèque et confirme qu'il faudra compter avec elle pour la suite de l'Euro. Tout se passe donc pour le mieux pour l'équipe d'Ante Čačić, lorsque l'incident survient. A un quart d'heure du terme de la rencontre, plusieurs fumigènes atterrissent sur la pelouse, obligeant l'arbitre à interrompre momentanément les débats. Fait incompréhensible, les engins pyrotechniques ont été jetés par des supporters croates. Après de longues minutes d'atermoiements, le match reprend et les Vatreni, visiblement décontenancés, encaissent deux buts qui les privent de la victoire (2-2). Une question brûle alors toutes les lèvres : pourquoi ces supporters ont-ils agi ainsi, ce qui a incontestablement nui à leur sélection ?
Une croix gammée dessinée avec du désherbant
Nous touchons ici à une situation des plus paradoxales. La Croatie jouit actuellement d'une formidable génération, avec des joueurs tels que Luka Modrić (Real Madrid), Ivan Rakitić (FC Barcelone) et Ivan Perišić (Inter Milan). Pourtant, une frange certes minoritaire mais très active de ses supporters s'emploie régulièrement à lui mettre des bâtons dans les roues. En novembre 2014, déjà, des fumigènes avaient été lancés sur le terrain de San Siro lors d'Italie-Croatie. Quelques mois plus tard, face à la Norvège, des chants oustachis (faisant référence au nationalisme croate) avaient retenti dans les tribunes. Clou du spectacle en juin 2015 : à l'occasion du match retour face à l'Italie, disputé à huis-clos, une croix gammée est dessinée sur la pelouse, à l'aide de désherbant.
La cible : une Fédération corrompue
Toutes ces actions, menées par les groupes ultras des principaux clubs du pays, à savoir la Torcida Split (Hajduk Split) et les Bad Blue Boys (Dinamo Zagreb), sont liées. Leur objectif est clair : nuire à la Fédération croate de football (HNS) et à celui qui en tire les ficelles, Zdravko Mamić. Cet influent homme d'affaires traîne une impressionnante batterie de casseroles, entre fraude fiscale, matchs truqués, agressions physiques et corruption. Ce qui ne l'empêche pas de continuer à exercer sereinement ses activités diverses, ni de jouer un rôle important dans le football croate. Mamić a en effet placé la légende Davor Šuker à la tête de la HNS et l'entraîneur Ante Čačić sur le banc de la sélection. Les ultras veulent donc faire tomber cette Fédération gangrenée jusqu'à la moelle, et ce même si cela peut avoir des conséquences négatives sur les résultats de l'équipe.
La FIFA n'hésitera pas à se montrer sévère
Après deux matchs à domicile joués à huis-clos, suite à l'affaire de la croix gammée, la Croatie aura à nouveau l'occasion d'évoluer devant ses supporters ce vendredi contre l'Ukraine (20h45). Le stade Maksimir de Zagreb devrait même afficher complet. Pas de quoi se réjouir cependant pour les autorités croates, qui surveilleront avec attention le comportement de leurs supporters. En plus d'être dans le collimateur de l'UEFA pour les incidents des derniers mois, l'équipe au damier est également dans le viseur de la FIFA. En novembre 2016, la Fédération internationale a infligé une amende de 50 000 francs suisses (46 642 euros) à la HNS suite aux chants anti-serbes entendus pendant Kosovo-Croatie (0-6). La Fédération internationale a d'ailleurs mis en garde les dirigeants croates : en cas de récidive, d'autres sanctions, plus sévères si besoin, seront prises. Une exclusion de la prochaine Coupe du Monde pourrait même être envisagée. Les supporters sont prévenus, mais accepteront-ils de mettre leur rancœur de côté ? Rien n'est moins sûr...

 
1 commentaire - Qualifs CDM 2018 - Croatie : Pourquoi les supporters au damier refusent de se tenir à carreau
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]