Des Three Lions sans mordant

Wayne Rooney avait ouvert le score en faveur de l’Angleterre. (Reuters)

Wayne Rooney avait ouvert le score en faveur de l’Angleterre. (Reuters)

Reporté la veille en raison de la météo, le match Pologne-Angleterre comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2014 au Brésil a accouché d'un nul 1-1 mercredi soir à Varsovie. Les Three Lions s'en contenteront, eux dont la défense a montré quelques signes de fébrilité. Au classement du groupe H, les Anglais sont encore premiers, les Polonais troisièmes.

C’est encore loin le Brésil ? Favorite naturelle, dans ce groupe H, à la qualification directe pour la prochaine Coupe du monde, l’Angleterre a peut-être de quoi se poser des questions sur sa capacité à obtenir son billet pour l’autre pays du football. Pour ceux et celles qui ont vu la sélection aux Trois Lions à l’œuvre mercredi à Varsovie, ils ne doivent pas être rassurés. Ils sont sans aucun doute satisfaits, en revanche, que leurs préférés aient ramené un point de leur séjour quelque peu mouvementé en Pologne. Programmée la veille à 21 heures, la rencontre a été logiquement reportée pour cause de pluies incessantes qui avaient rendues impraticable la pelouse du stade National.

Débuté à 17 heures le lendemain, le match a accouché d’un match nul qui permet aux deux équipes de conserver leur invincibilité. Mais les Anglais ont inquiété, notamment leur défense centrale, en manque de spontanéité, composée de Lescott et Jagielka. L’absence de Terry, récent retraité international, s’est fait ressentir, notamment sur les coups de pieds arrêtés. La partie pourrait d’ailleurs se résumer à une histoire de corners, à l’origine des deux buts. Les Anglais ouvraient la marque à la demi-heure par Rooney, le ballon touchant son front et son épaule droite (0-1, 31e). Le coup de tête de Glik, lui, était digne du jeu aérien britannique.

Sur un corner tiré par Obraniak, le défenseur du Torino prenait le dessus sur Lescott et laissait Hart sans réaction (1-1, 70e). Une minute plus tôt, l’Angleterre gâchait le break par Welbeck et Rooney. La Pologne ne profitera pas de l’élan pour l’emporter, au plus grand bonheur de leurs adversaires. La formation de Roy Hodgson conserve la tête du classement avec 8 points, un de mieux que le Monténégro mais avec un match en plus. Le 14 novembre, les ex-Yougoslaves devraient reprendre le pouvoir dans ce groupe H en recevant Saint-Marin. La Pologne, elle, suit à trois longueurs des Britanniques avec également une rencontre en retard.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !