Saint-Etienne à sa main

Gradel et les Verts ont surclassé Sochaux. (Reuters)

Gradel et les Verts ont surclassé Sochaux. (Reuters)

Relégables en championnat, les Sochaliens ont subi mardi soir à domicile la loi des Verts, à l’occasion des 8e de finale de la Coupe de la Ligue. L'AS Saint-Etienne s’est imposée 3-0 grâce notamment à un doublé d’Hamouma.

Aubameyang absent ? Il y a Hamouma. Le forfait de l’attaquant stéphanois (béquille), encore buteur le week-end dernier, pouvait laisser poindre quelques craintes chez les supporters du Forez avant le déplacement à Sochaux quant à la capacité de leurs préférés à évoluer sans leur atout offensif numéro un. L’ancien Caennais, auteur d’un doublé ce mardi à Bonal, a rassuré les sceptiques et mis les Stéphanois sur une voie royale au cours de ce premier 8e de finale. Dans le dur en Ligue 1, les Sochaliens n’ont pas su oublier leurs déboires en Coupe de la Ligue. L’écart était visiblement trop important entre les deux formations.

En première période, les Verts contrôlèrent leurs adversaires pendant une grosse demi-heure, développant un jeu plus mature, face à des Lionceaux généreux dans l’effort mais trop imprécis dans la zone de vérité. Ce que regrettait Eric Hély en voyant notamment Camara et Yartey sur leurs ailes déborder aisément leurs vis-à-vis mais sans conclusion efficace. Le coach sochalien a dû également pester contre cette ouverture du score prématurée signée Hamouma à la conclusion d’un mouvement très simple.

Pouplin cette fois-ci impuissant

Dans certains cas, il n’y a pas besoin d’avoir un Ronaldo dans son équipe pour marquer. L’ancien Caennais héritait d’un ballon de Ghoulam, contrôlait et armait de suite un tir du droit puissant et précis pour tromper Cros sur sa droite (1-0, 10e). Cet avantage plaçait les hommes de Galtier dans une situation d’attente quasi-idéale tant leur domination était sensible. Les Sochaliens patientèrent jusqu’à la 34e minute pour enregistrer leur première grosse occasion devant le but de Ruffier avec une reprise de Yartey que l’ancien gardien de Monaco détournait en corner. Son homologue Pouplin, entré un peu plus tôt à la place d’un Cros blessé sur un dégagement (21e), brillait sur une tentative de lob d’Hamouma (37e) avant de brûler la politesse à Brandao (42e). L’ex-gardien de Rennes, déjà décisif le 15 septembre dernier en championnat dans le Forez (victoire 1-0 de Sochaux), était de nouveau inspiré face aux attaquants verts.

Une tendance non confirmée au cours du second acte, hélas pour des Sochaliens incapables de troubler la quiétude de l’ASSE, souvent maladroits, comme sur ce contrôle raté de Boudebouz (82e). Et les hommes de Galtier, au contraire, ont fait preuve d’un froid réalisme qui leur a évité toutes mauvaises surprises. Hamouma, parfaitement trouvé par Lemoine, ajustait Pouplin du pied droit (0-2, 69e) avant qu’Alonso ne sale la note d’un tir dévié par Sauget malheureux sur le coup (0-3). Quand rien ne veut sourire…

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

en images
Campeão ! Reds dingues de lui Une Coupe, et champagne ! Sacré Paul Elles sont arrivées