Lille y a mis le temps  

Nolan Roux a marqué le seul but de la partie. (Reuters)

Nolan Roux a marqué le seul but de la partie. (Reuters)

Lille a attendu la prolongation et un but de Nolan Roux sur une belle frappe croisée pour s'imposer devant une vaillante équipe de Toulouse (1-0) mardi soir au Grand Stade en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Les Lillois, à la peine depuis le début de la saison, rejoignent ainsi Saint-Étienne, Troyes et Rennes en quarts. Quatre autres matches seront au programme demain mercredi: Nice-Lyon, Montpellier-Bordeaux, Bastia-Auxerre et PSG-Marseille.         

Toulouse peut s’appuyer sur ses gardiens ! Après Ali Ahamada, héros de la 6ejournée de Ligue 1 où il avait offert le point du nul au TFC (2-2) à la 96e minute contre Rennes, c’est Olivier Blondel qui a tenu la baraque toulousaine ce mardi soir. Au point d’être tout près de devenir le héros de ce huitième de finale de la Coupe de la Ligue à Lille. C’était sans compter sur Nolan Roux, joker de choix et héros dans la nuit lilloise à la conclusion d’une énième action et auteur d’une belle reprise croisée du droit sur une ouverture de Payet pour enfin tromper l’ancien Troyen à trois minutes de la fin de la prolongation. "J’ai un peu de réussite, le gardien la touche et elle rentre quand même, notait l'ancien Brestois sur France 4. On n’avait pas envie d’aller aux tirs au but. Le gardien a fait beaucoup de bons arrêts, on a eu des occasions et je pense qu’on méritait de gagner."

Il a fallu en effet être patient ce mardi soir au Grand Stade pour connaitre le nom du quatrième qualifié de la soirée pour les quarts de finale. Pendant 117 minutes, Lille a buté sur un bloc toulousain compact qui a fini par construire une véritable muraille devant le but gardé par Blondel. Une tactique accentuée lors de la prolongation puisque le jeune stoppeur Yago a été expulsé en toute fin du temps réglementaire pour un tacle en retard sur l’espoir lillois Michel, qui lui a valu un deuxième carton jaune.

Payet dans un bon soir

Avant cela, le Losc avait frôlé à trois reprises l’ouverture du score. C’est d’abord Kalou qui se joue de Yago avant de décocher une frappe du droit déviée en corner par Blondel (14e). Dans la foulée, l’habituelle doublure d’Ahamada se met encore en évidence face à Payet (15e). A la réception d’un ballon en direction du deuxième poteau, l’ancien Nantais se jette pour tacler ce ballon mais se heurte à Blondel, sorti rapidement pour faire face et contrer la tentative de l’ailier lillois.

Lille tente bien de laisser le ballon au TFC, sans succès, avant de reprendre la possession. En vain puisque quand ce n’est pas Blondel pour dévier, c’est son poteau qui s’en mêle sur une nouvelle tentative de Payet. Lancé involontairement par Klonaridis, auteur d’une première prestation honorable sous le maillot lillois car intéressant sur ses rares ballons, l’international efface à toute vitesse Abdennour d’un grand pont avant de reprendre de l’extérieur du pied droit… sur le montant droit de Blondel (56e). L’ancien Stéphanois allait tenir sa revanche plus d’une heure plus tard en servant Roux en profondeur. Pour le plus grand malheur du portier toulousain, en pleurs au coup de sifflet final.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

en images
Campeão ! Reds dingues de lui Une Coupe, et champagne ! Sacré Paul Elles sont arrivées