Une finale toujours plus " show "

Une finale toujours plus " show "©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le lundi 04 avril 2016 à 17h55

La Ligue de Football Professionnel a présenté lundi la finale de la Coupe de la Ligue et les animations qui l'accompagneront. Avec un atout supplémentaire : la possibilité de vendre de la bière à l'intérieur de l'enceinte. Une première pour le foot au Stade de France.

A chaque finale de Coupe de la Ligue son dispositif exceptionnel. Pour son édition 2016, qui oppose le PSG à Lille le 23 avril prochain au Stade de France, la Ligue de Football Professionnel restera dans le sillon emprunté ces dernières saisons. A savoir faire de cette rencontre « un grand événement », explique Mathieu Ficot, directeur du développement économique de la LFP. Il a fait avec un budget serré, de l'ordre de plusieurs centaines de milliers d'euros, pour monter un spectacle permettant aux supporters de vivre une expérience enrichie de 17h00, au moment où les portes du stade s'ouvriront, jusqu'au tour d'honneur du vainqueur du trophée.
Une billetterie bien lancée
Si le LOSC a quasiment vendu toutes les places qui lui sont allouées pour la finale, ce n'est pas encore le cas du PSG, qui se dit néanmoins confiant. La LFP précise que quelques milliers de billets grand public doivent également trouvé preneurs. Mais là encore, l'optimisme est de mise pour remplir le Stade de France, même si son positionnement au beau milieu des vacances de Pâques dans la zone concernant la région parisienne n'aide pas. La Ligue espère que la communication autour de l'événement convaincra les hésitants et engendrera un pic de ventes. A noter aussi la mise en place pour la deuxième année consécutive de la tribune Very Important Family, d'une capacité de 1 250 places. Cet espace sécurisé et fermé ne sera accessible que pour les adultes accompagnés d'un enfant de moins de 12 ans. Animations, signalétique et restauration : tout sera spécifique dans les coursives de cette tribune et mis en œuvre pour agrémenter l'expérience d'un public familial.
L'atout bière
Pour convaincre les spectateurs de venir au plus tôt au Stade de France et de franchir rapidement les grilles du stade, la LFP a obtenu une dérogation à la loi Evin lui offrant la possibilité de vendre des bières à l'intérieur de l'enceinte. Elle a trouvé un accord avec le SDF, la ville de Saint-Denis et les autorités publiques. Mathieu Ficot ne nie pas que l'argument sécuritaire a joué son rôle puisque limiter les débits de boisson aux abords du stade fluidifiera les accès. Mais il met en avant la « convivialité » et les « vertus festives » d'une telle décision, une première pour un match de football au Stade de France. La LFP milite d'ailleurs pour que les clubs, qui bénéficient déjà de dix dérogations par an pour vendre de la bière dans leur enceinte, puissent le faire librement tout au long de la saison. « Il n'y a aucun incident à l'intérieur quand ils le font et le chiffres d'affaires restauration est multiplié par cinq, souffle Mathieu Ficot. Ce serait un moyen de casser la distorsion de concurrence avec nos homologues européens, l'Allemagne par exemple. C'est un beau symbole de le faire avec 80 000 personnes sur une finale de Coupe de la Ligue. »
Des animations, toujours des animations
Dans l'optique de faire rentrer le public au plus tôt, la bière ne sera pas le seul atout des organisateurs. De nombreuses animations sont prévues dès l'ouverture des portes. Photos-call, concours de pronostics, structures gonflables pour reprises de volée : impossible de s'ennuyer sur le parvis du SDF. Il y sera aussi possible de gagner deux places pour la finale de l'Euro 2016, avec un système de buts électroniques sponsorisé par la FDJ. En avant-match toujours, les U9 et les U10 du PSG et de Lille s'affronteront aux alentours de 18h30 sur deux périodes de vingt minutes. L'occasion de faire monter la pression dans les tribunes et sur le terrain, où les vainqueurs auront droit à une remise de trophées digne des professionnels dans la tribune présidentielle. Il sera alors temps de chauffer les travées, avec deux DJ qui auront pour mission d'ambiancer leur virage respectif : Timothée Milton pour le LOSC et Animalsons pour Paris. Tous deux ont été recommandés par le club dont ils défendront les couleurs.

Le clou du show d'avant-match interviendra une vingtaine de minutes avant le coup d'envoi. Une scène sera installée au milieu de la pelouse et les lumières du stade éteintes pour laisser place à Maître Gims. « Un joli coup » selon Mathieu Ficot, « fier » de pouvoir compter sur l'ancien de Sexion d'Assaut pour assurer le spectacle. Un showcase d'une dizaine de minutes avant d'entrer dans un rôle de maître de cérémonie pour animer le record de la finale la plus bruyante, qui date de 2014, et d'amener lui-même le trophée : le récent vainqueur de la Victoire de la Musique pour la meilleure chanson originale avec « Sapés comme jamais » mouillera le maillot. Ce sont ensuite deux anciens gardiens du PSG et LOSC qui se chargeront du coup d'envoi fictif, en l'occurrence Mickaël Landreau et Bernard Lama. En après-match, le stade sera plongé dans l'obscurité pour laisser place à un spectacle laser 3D. Un show à l'américaine du début à la fin donc. « On essaie de prendre les bonnes idées où elles sont, reconnaît Mathieu Ficot. Le Superbowl, c'est une énorme machine de sport et d'entertainment. On s'en inspire à notre niveau et avec nos moyens. »

 
0 commentaire - Une finale toujours plus " show "
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]