Rennes n'est plus le malchanceux de service

Rennes n'est plus le malchanceux de service©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

Media365, publié le 5 janvier

Rennes s'est qualifié pour les seizièmes de finale de la Coupe de France face à Nice. Les Bretons, qui ont cru être rattrapés par la malchance en fin de match, se sont finalement imposés au terme d'une séance de tirs au but interminable.

Le debrief
Au terme d'un match à suspense, Rennes a arraché le dernier billet qualificatif pour les seizièmes de finale de la Coupe de France aux dépens de Nice. Surtout, les Bretons pourront se targuer d'avoir dépassé un cliché redondant d'équipe malchanceuse. Car sur leurs terres, ce sont les Aiglons qui peuvent nourrir des regrets. Car avec l'ouverture du score d'Alexandre Mendy en première période, les hommes de Claude Puel ont mené au score, bien que réduits à dix après l'expulsion de Vincent Koziello, jusqu'à dix minutes du terme et cette égalisation de Jérémie Boga. Et même après un pétard de Benjamin André en prolongation, les Niçois ont réussi à se relancer dans la dernière minute après un penalty généreux sifflé par M.Turpin. Penalty transformé par Hatem Ben Arfa qui, pensait-on, allait donner le ton d'une séance de tirs au but propice à l'OGCN. Erreur. Car après une séance interminable (6-7) ce sont les Rennais de Benoît Costil qui se sont qualifiés. En seizièmes de finale, ils recevront Bourg-en-Bresse. Une Ligue 2 à la maison, qui a dit que Rennes avait la poisse en Coupe de France ?

Le film du match
38eme minute (1-0) Germain sur corner parvient à placer sa tête au premier poteau. Costil est à la parade mais Mendy au second poteau a bien suivi et place le ballon sous la lucarne à bout portant !

81eme minute (1-1) Quintero plein axe trouve Janvier dans le couloir gauche. Le centre sans contrôle est à destination de Boga qui n'a plus qu'à pousser le ballon dans le but d'Hassen à bout portant !

112eme minute (1-2) Benjamin André se retrouve à 20 mètres plein axe et déclenche une frappe limpide dans la lucarne d'Hassen qui reste cloué sur sa ligne.

117eme minute (2-2) Obstruction de Danzé dans la surface de réparation. Carton rouge et penalty que se charge de transformer Ben Arfa. Frappe plein axe qui permet à Nice d'arracher la séance de tirs au but.

Les joueurs à la loupe
Nice Solide et dans l'ensemble dominateur pendant plus d'une heure, Nice a perdu le fil du match suite à l'expulsion de KOZIELLO. Si BEN ARFA nous a encore régalé par des actions de très grande classe, on aurait aimé voir une meilleur entente entre l'international français et GERMAIN, pas toujours à son avantage ce soir. Une fois encore SERI a fait parler toute sa technique notamment sur coup de pied arrêté, il est à crédité d'un bon match. Tout comme BAYSSE en défense, dans tous les bons coups lors des assauts répétés des Bretons. Difficile également de ne pas parler de la prestation du gardien des Aiglons, HASSEN a été décisif à plusieurs reprises dans les prolongations et a longtemps permis à son équipe d'entretenir l'espoir. />RennesSérieux et appliqué, Rennes n'a jamais abdiqué malgré le premier but encaissé. L'expulsion de KOZIELLO et l'entrée en jeu de QUINTERO ont cependant changé la donne. Courageux et volontaire, PEDRO HENRIQUE manque toujours de réussite alors que son compère de l'attaque SIO peine lui à se mettre dans le sens de la marche. Une fois encore le jeune DEMBELE a prouvé qu'il avait sa place dans cette équipe. Rapide et technique dans son couloir gauche, il a été le meilleur rennais devant. Au milieu de terrain, ANDRE et DOUCOURE ont fait le boulot mais techniquement QUINTERO reste bien au-dessus du lot. L'entrée du Colombien a fait un bien fou à une équipe bretonne toujours en manque d'animation sur le plan offensif. Reste maintenant à savoir si Montanier a enfin ouvert les yeux sur le potentiel de ce joueur. Et on ne peut pas parler de cette formation rennaise sans rendre un grand coup de chapeau à COSTIL, décisif pendant le match et pendant la séance de tirs au but, l'international français a confirmé qu'il était un des tous meilleurs dans cet exercice !

Monsieur l'arbitre au rapport
2 cartons rouges, 1 but accordé sur une position de hors-jeu et 1 pénalty généreux, l'Europe va découvrir Clément Turpin pour l'Euro 2016… et ça s'annonce show !

Ça s'est passé en coulisses…
- L'Allianz Riviera a rendu hommage à Jean-Pierre Alba avant le coup d'envoi de la rencontre. Ancienne gloire de l'OGCN et champion avec le club en 1956 et 1959, Jean-Pierre Alba est décédé le 25 décembre à l'âge de 77 ans.

- Le tirage au sort pour les 16èmes de finale avait eu lieu 1h avant le coup d'envoi de ce Nice – Rennes et pour le prochain tour, le club breton recevra Bourg-en-Bresse (L2).

La feuille de match
Coupe de France (32èmes de finale) / NICE – RENNES : 2-2 (6 tab à 7)
Temps agréable - Pelouse en bon état Arbitre : M.Turpin (3) Buts : Mendy (38eme) et Ben Arfa (117eme) pour Nice – Boga (81ème) et André (112eme) pour Rennes Avertissements : Koziello (40eme et 72eme) pour Nice - Diagne (42eme), Pedro Henrique (57eme), Gelson Fernandes (80eme) et Armand (118eme) pour Rennes Expulsion : Koziello (73eme) pour Nice – Danzé (115eme) pour Rennes Nice Hassen (8) – Genevois (8), Baysse (7), Bodmer (6), Boscagli (5) – Seri (6), Mendy (6), Koziello (6), Ben Arfa (7) - Germain (4), Mendy (6) Entraîneur : C.Puel

Rennes Costil (8) – Danzé (5), Diagne (6), Armand (5), M'Bengué (5) – Fernandes (5), André (7), Doucouré (6) - Dembélé (6), Pedro Henrique (54) Entraîneur : P.Montanier

 
2 commentaires - Rennes n'est plus le malchanceux de service
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]