Nantes passe sans folie mais avec sérieux

Nantes passe sans folie mais avec sérieux©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

Media365, publié le 2 janvier

Nantes a assuré sa qualification pour les seizièmes de finale de la Coupe de France. Face au Blanc-Mesnil (DH), les Canaris ont fait le job sur deux erreurs adverses (0-2).

Le debrief
Dans un stade Bauer réveillé d'un long sommeil pour l'occasion, le Blanc-Mesnil (DH) a cru un instant pouvoir faire oublier les cinq divisions qui le sépare de Nantes. Mais passé vingt première minutes ambitieuses, pendant lesquelles les joueurs d'Alain Mboma ont joué haut et ont mis en place un pressing incessant, les Canaris ont pris leurs aises et se sont à leur tour installés dans la moitié de terrain adverse. Pour ne plus la quitter. En donnant parfois l'impression de jouer avec le frein à main, les coéquipiers d'Emir Lenjani ont marqué un but dans chaque mi-temps en profitant à chaque fois d'une erreur adverse. Un mauvais dégagement de la tête de Cissoko d'abord, puis une passe en retrait mal assurée de Bruel. Dommage pour des amateurs qui n'ont finalement eu pour seul tort de jouer comme des professionnels : bien organisés, sérieux et disciplinés. Or en Coupe de France, les exploits naissent souvent de ce grain de folie nécessaire pour faire tomber une formation de l'élite.

Le film du match
10eme minute Première occasion pour Nantes ! Côté gauche, perte de balle du côté du Blanc-Mesnil. Adryan et Bammou jouent parfaitement le une-deux et l'attaquant marocain peut tenter sa chance de près. Mais Ndingha repousse le danger du pied.

27eme minute Sur un long centre très précis de Ruzizi, Ngo Baheng échappe au marquage de Sabaly mais ne peut que très légèrement couper la trajectoire du ballon, qui file au ras du poteau de Dupé, battu.

40eme minute (0-1) But de Nantes ! Sabaly amène le danger de la droite et lance Adryan. Ce dernier centre au point de penalty, et après un cafouillage, le ballon revient sur Thomasson qui trompe Ndingha d'une reprise croisée du pied droit.

69eme minute (0-2) Deuxième but de Nantes ! Bruel manque sa passe vers l'arrière. Adryan en profite et fonce vers le but adverse, se joue de Cissoko tout en technique, avant de tromper Ndingha d'une belle frappe croisée.

Les joueurs à la loupe
Le Blanc-Mesnil Dans ce genre d'affiches déséquilibrées, c'est toujours le gardien qui a l'occasion de se mettre en valeur. Ce que NDINGHA a fait. Impuissant sur les deux buts adverses, le gardien du Blanc-Mesnil a repoussé plusieurs tentatives adverses. Devant lui, ses défenseurs ont eu du mal quand Nantes a joué plus haut. RUZIZI est celui qui s'en est le mieux tiré, notamment en tentant d'apporter offensivement. Au milieu, match très costaud du capitaine D.TRAORE, qui, sous ses airs de Cheikh N'Doye, a proposé un combat physique aux milieux nantais. Plus dur pour BRUEL, jamais à l'aise et auteur d'une grosse bévue qui précède le deuxième but des Canaris. Offensivement, HENRIET a énormément couru dans le vide pour tenter de se battre seul contre l'arrière-garde nantaise, sans succès. A sa gauche, l'ancien pro passé par Newcastle, NGO BAHENG, s'est procuré la meilleure occasion des amateurs mais n'a jamais plus réussi à prendre le dessus sur Sabaly. NantesTrès actif sur son aile droite tout au long de la rencontre, THOMASSON a été récompensé par un but en fin de première période. Une réalisation paradoxalement intervenue plein axe, après un centre d'ADRYAN. Le Brésilien a beaucoup tenté avec de la générosité, et a marqué le deuxième but des siens après un joli enchaînement technique. Même constat pour le jeune MLAAB, très intéressant sur l'aile gauche. En pointe, match assez discret de BAMMOU, auteur d'une belle frappe lointaine. On est en revanche en droit d'en attendre plus de la paire de milieux récupérateurs. A.TOURE et B.TOURE ont mis une bonne vingtaine de minutes à rentrer dans leur match et ne sont pas toujours à l'aise dans la relance. Derrière eux, la défense nantaise a vécu un après-midi tranquille. Dans l'axe, DJIDJI et VIZCARRONDO n'ont pas eu de travail, tandis que sur les côtés, LENJANI et surtout SABALY ont apporté offensivement, surtout après la première demi-heure. Match facile pour DUPE dans le but des Canaris.

Monsieur l'arbitre au rapport
M.Husset n'a pas distribué le moindre carton. Une sage décision tant la partie s'est bien passée sur le terrain, parfois un peu moins en tribunes en début de seconde période. Mais tout est rentré dans l'ordre.

La feuille de match
COUPE DE FRANCE (32emes de finale) / LE BLANC-MESNIL – NANTES : 0-2
Stade Bauer (5 000 spectateurs) Temps pluvieux et vent – Pelouse synthétique Arbitre : M.Husset (5) Buts : Thomasson (40eme) et Adryan (69eme) pour Nantes Avertissements : Aucun Expulsion : Aucune Le Blanc-Mesnil Ndingha (6) – Ruzizi (6), M.Cissoko (4) puis Mahmud (84eme), Kouamé (5), N'Simba (4) – W.Diarra (5), Bruel (4), D.Traoré (5) (cap) - Benghadifa (5), Henriet (5), Ngo Baheng (4) puis Mimouni (60eme) N'ont pas participé : Meslien, Tandia, M.Sylla Entraîneur : A.Mboma

Nantes Dupé (5) – Sabaly (6), Djidji (5), Vizcarrondo (5) (cap), Lenjani (5) – A.Touré (5) puis Audel (70eme), B.Touré (5) puis R.Gomis (76eme), Thomasson (6), Adryan (6), Mlaab (6) puis Iloki (70eme) - Bammou (5) N'ont pas participé : Braat (g), Kwateng, Dubois, T.Henry Entraîneur : M.Der Zakarian

 
1 commentaire - Nantes passe sans folie mais avec sérieux
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]