Le turnover et l'ASM, une affaire qui roule

Le turnover et l'ASM, une affaire qui roule©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le mercredi 26 avril 2017 à 08h08

Leonardo Jardim n'a pas fait durer un faux suspense. Comme Vadim Vasilyev l'avait sous-entendu après la victoire de Monaco à Lyon dimanche (1-2), l'entraîneur de Monaco emmènera un groupe largement remanié à Paris pour y disputer la demi-finale de la Coupe de France contre le PSG mercredi (21h05).

Il l'a vite confirmé en conférence de presse mardi, ne contredisant pas les fuites de ces derniers jours dans la presse. « On va utiliser les joueurs qui ont peu joué et des joueurs de la CFA, a souligné le technicien portugais à la veille du déplacement dans la Capitale. Tous les titulaires du dernier match de la CFA seront là à l'entraînement. On va regarder s'ils sont prêts. On travaille toutes les semaines avec des joueurs de la CFA. Il y a un lien très fort avec le coach. Nous utilisons la même méthodologie de travail. » Cette synergie, l'ASM en profitera au maximum. Elle flirtera même avec la limite imposée par le règlement de la Coupe de France.

L'ASM contrainte par le règlement

Il impose aux clubs « de faire figurer sur la feuille d'arbitrage au moins sept joueurs ayant pris part à l'une des deux dernières rencontres officielles disputées par son équipe première ». Sous peine de leur donner « match perdu » et de les exclure « de l'épreuve la saison suivante ». L'expression « ayant pris part » est d'importance et limite les possibilités de turnover du staff monégasque, puisqu'il devra piocher au moins sept joueurs parmi les seize utilisés contre le Borussia Dortmund (3-1) et/ou au Parc OL. Mais ça laisse une marge de manœuvre pour préserver le groupe en vue des échéances érigées en priorité par le club de la Principauté : « Le championnat, c'est la compétition la plus importante, comme l'a indiqué Jardim. Ensuite il y a la Ligue des Champions, qui est très importante pour le coefficient UEFA, la France, l'image internationale de nos joueurs... » Une explication parmi d'autres pour justifier d'aligner sur la pelouse du Parc des Princes ceux qui disposent de la moins forte valeur marchande.

Jorge : « Certains joueurs sont fatigués après Lyon »

Parmi eux se trouvera Jorge, qui profite pleinement de la Coupe de France pour engranger du temps de jeu depuis son arrivée en Europe cet hiver (deux apparitions, 185 minutes). « Ce sera un test contre le PSG, a soufflé l'ancien latéral de Flamengo. Certains joueurs sont fatigués après Lyon, mais le coach va mettre en place l'équipe la plus compétitive pour aller se qualifier. » Après tout, quand Jardim a fait tourner dans de fortes proportions cette saison, ça a généralement bien fonctionné. Il y a quatre exemples où l'ASM a aligné cinq joueurs ou plus ne figurant ni dans le onze-type, ni dans la première rotation, dont font partie Valère Germain, Andrea Raggi ou Joao Moutinho, qui culminent tous à plus de 2 000 minutes de temps de jeu toutes compétitions confondues. Hormis la claque reçue chez le Bayer Leverkusen lors de la dernière journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions (3-0), c'est un 100% pour Monaco.

3/4 quand Monaco se lâche sur le turnover

Entre les deux matchs des barrages de la C1 contre Villarreal en août, la troupe de Jardim s'était imposée à Nantes (0-1) avec un onze qui prête à sourire aujourd'hui. Avec des joueurs qui ont quitté le club depuis (Adama Traoré et Corentin Jean prêtés ; Marcel Tisserand et Ivan Cavaleiro transférés) et d'autres qui doivent se contenter de très peu (Abdou Diallo, Kévin N'Doram), Monaco s'en était sorti sans forcer. Même chose lors des tours précédents en Coupe de France, comme à Chambly (4-5 ap) ou contre Lille (2-1), où l'ASM avait fait le travail. Cette fois, elle devra se coltiner une opposition d'un autre calibre, avec un PSG qui n'a aucun droit à l'erreur. Surtout qu'une élimination par ce Monaco-là serait une humiliation de plus dans une saison qui n'en a pas manqué. Mais après tout, cette ASM, qui n'a pas perdu avant ou après un match de Ligue des Champions, a montré qu'elle était armée contre tout cette saison. Alors roulez jeunesse !

 
12 commentaires - Le turnover et l'ASM, une affaire qui roule
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]