Génésio commence par un carton, Bordeaux a tremblé

Génésio commence par un carton, Bordeaux a tremblé©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

Media365, publié le 3 janvier

Face à Limoges, Lyon n'a pas fait de détail pour rejoindre les seizièmes de finale de la Coupe de France. L'OL s'est imposé largement (7-0) pour les débuts de Bruno Génésio sur le banc. Bordeaux est passé tout près de l'élimination à Fréjus (2-3).

Pour une première, il y a pire qu'un déplacement à Limoges, équipe de CFA2. Encore fallait-il éviter de tomber dans le piège de ce 32eme de finale de Coupe de France piégeux, sur un terrain gras et avec une météo très difficile (pluie et vent). Ce que les Lyonnais ont su faire parfaitement ce dimanche après-midi (7-0). Pour la première de Bruno Génésio sur le banc rhodanien, les coéquipiers de Samuel Umtiti, de retour de blessure en défense centrale, ont fait le job en ouvrant le score d'entrée grâce à Maxwell Cornet. Auteur d'un doublé, l'ancien Messin a marqué des points face aux amateurs de Limoges, tandis que Claudio Beauvue et Sergi Darder, titulaires au coup d'envoi, y sont eux aussi aller de leur but, tout comme Corentin Tolisso, auteur d'une grosse entré en fin de match. L'ancien Guingampais s'est d'ailleurs manifesté par un doigt levé sur la bouche pour intimer aux supporters lyonnais de le laisser tranquille après sa réalisation en début de seconde période.

Pas de grande révolution au coup d'envoi
L'autre grand bonhomme de cette partie du côté de l'OL, c'est Rachid Ghezzal. Titularisé sur l'aile gauche, celui-ci a inscrit un doublé en l'espace de cinq minutes en seconde période. De bon augure pour un joueur sur lequel le staff lyonnais compte beaucoup pour cette deuxième partie de saison. Pour sa première comme entraîneur de l'OL, le successeur d'Hubert Fournier n'avait pas opéré de grande révolution dans son onze de départ. Privé de Rafael, Lacazette, Valbuena et Ferri, Bruno Génésio a maintenu sa confiance à Yanga-Mbiwa en défense centrale, mais a préféré Darder à Tolisso dans l'entrejeu, dans un système en 4-3-3, parfois utilisé par Hubert Fournier en première partie de saison. Le premier match de championnat de la phase retour, samedi prochain contre Troyes, avec les retours espérés de Lacazette et Valbuena, devraient nous en apprendre un peu plus sur les choix du nouveau coach lyonnais.

Bordeaux a eu très chaud
En déplacement à Fréjus-Saint-Raphaël, dernier de National, Bordeaux a vu la sortie de très près. Menés deux fois au score, les Girondins ont égalisé à deux reprises par Cheick Diabaté. Dans le temps additionnel, Prior, le gardien bordelais, a sauvé les siens en repoussant un penalty adverse. Et dans la foulée, Diego Rolan a offert la qualification aux Marine et Blanc d'un ciseau dans la surface de réparation (2-3) ! Une fin de match complètement folle qui sourit aux Girondins, mais que le scénario est cruel pour les joueurs de Fréjus. A Epernay, Montpellier a connu autant de difficultés pour se qualifier (0-1). Face aux pensionnaires de CFA2, les Héraultais ont dû attendre l'heure de jeu pour trouver le chemin des filets par l'intermédiaire de Mustapha Yatabaré. Un succès étriqué qui suffit au bonheur de Pascal Baills et Bruno Martini, qui débutaient sur le banc de touche du MHSC dix jours après la démission de Rolland Courbis.

 
3 commentaires - Génésio commence par un carton, Bordeaux a tremblé
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]