(32emes de finale) : Les cinq matchs à ne pas rater ce week-end

(32emes de finale) : Les cinq matchs à ne pas rater ce week-end©PANORAMIC, Media365
A lire aussi

Media365, publié le 1 janvier

Ce week-end, les formations de l'élite entrent en lice en Coupe de France. Parmi les 32 rencontres au programme, nous en avons sélectionné cinq que nous vous conseillons de ne pas manquer. Elles concernent notamment le PSG, Marseille, Caen, Lyon, Monaco et Nantes.

Le Blanc-Mesnil (DH) – Nantes
Depuis le mois de mai dernier et la fête consécutive à l'accession du Red Star en Ligue 2, le stade Bauer est endormi. Ce samedi, à 15h30, l'enceinte de Saint-Ouen se réveillera le temps d'un match de Coupe de France entre le Blanc-Mesnil et Nantes. Une opposition forcément déséquilibrée puisqu'elle met aux prises une formation du ventre mou de la Division Honneur francilienne, et une équipe historique de Ligue 1. Mais les joueurs du Blanc-Mesnil, entraînés par Alain Mboma, frère de l'ancien joueur du PSG, espèrent briller et porter les espoirs de la Seine-Saint-Denis en Coupe de France. Sortis en huitièmes de finale l'an passé, les Canaris entendent eux aller loin dans la compétition cette année. Histoire d'ajouter une ligne à un palmarès vierge de tout titre depuis 2001 et le sacre en championnat.

Wasquehal (CFA) – PSG
L'opposition entre Wasquehal et le PSG, c'est David contre Goliath. Après avoir sorti Metz au tour précédent, les Nordistes ont été gâtés par le tirage au sort en accueillant les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic. Pourtant dans le Nord, le rendez-vous ne rencontre pas l'engouement escompté. Pour preuve, le Stadium pourrait ne pas être plein, plusieurs milliers n'ayant pas encore trouvé preneur selon la municipalité. Ce match contre les stars parisiennes, c'est pourtant l'occasion pour l'ESW de retrouver un peu de lumière, plus de dix ans après avoir perdu son statut professionnel après plusieurs saisons passées en Ligue 2. Il y a 25 ans, les deux équipes s'étaient déjà retrouvées face à face à ce stade de la compétition. A l'époque, Wasquehal, qui évoluait en D3, n'avait craqué que sur un penalty de Safet Susic inscrit à dix minutes du terme (1-0). Pareille performance ce dimanche (14h15) tiendrait déjà du miracle.

Limoges (CFA2) – Lyon
Mis à part pour les amateurs de Limoges, qui évoluent en CFA2, cette affiche contre l'Olympique Lyonnais en 32emes de finale de la Coupe de France ne présenterait pas un intérêt majeur s'il ne coïncidait pas avec la première de Bruno Génésio sur le banc. Nommé à la place d'Hubert Fournier il y a une semaine, l'ancien adjoint dirigera son premier match à la tête des coéquipiers de Maxime Gonalons dimanche (14h15). Une rencontre qui tombe à la suite d'un stage de deux jours à Marbella, en Espagne, où l'objectif déclaré était de retrouver une cohésion de groupe après une fin d'année 2015 des plus pénibles. Sans doute privé d'Alexandre Lacazette, encore un peu juste physiquement, Bruno Génésio sait qu'une déconvenue face à Limoges pour ses débuts fragiliserait un peu plus sa position auprès de supporters déjà sceptiques sur ses qualités.

Monaco – Saint-Jean-Beaulieu (DHR)
Voilà l'improbable affiche à ne manquer sous aucun prétexte. Dimanche (18h00), le petit poucet de la compétition, Saint-Jean-Beaulieu, se déplace à Louis-II pour y affronter l'AS Monaco. Evoluant en DHR (Division Honneur Régionale), les amateurs ont bénéficié de tirages favorables pour arriver jusque-là, ce qui n'elève rien à leur parcours fantastique. « Pour nous, c'est magnifique ! L'ASM est un club voisin, avec lequel nous entretenons de bonnes relations. Mais au-delà du derby, c'est un rêve pour une petite formation comme la nôtre de jouer une équipe de L1 », reconnait l'entraîneur azuréen Stéphane Martino sur le site de la FFF.

Caen – Marseille
Caen et Marseille furent les deux malheureux du tirage au sort des 32emes de finale il y a trois semaines. Dimanche soir (20h45), les deux équipes de Ligue 1 se retrouveront pour ce qui constitue le choc de ce week-end de Coupe de France. Seulement dixièmes en championnat sur la première partie de saison, les hommes de Michel auront à coeur de connaitre une année 2016 plus riche en succès. Mais en face, Caen est l'une des équipes en forme depuis le mois d'août. Quatrièmes de Ligue 1 à la trêve, les Normands s'étaient d'ailleurs imposés au Vélodrome dès l'ouverture du championnat en août. Une défaite à l'issue de laquelle Marcelo Bielsa avait présenté sa démission. Ça fait déjà beaucoup pour prendre sa revanche du côté de l'OM, qui n'oublie pas qu'un bon parcours en Coupe peut lui ouvrir les portes de l'Europe en fin de saison…

 
4 commentaires - (32emes de finale) : Les cinq matchs à ne pas rater ce week-end
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]