Coupe des Confédérations (Finale) : L'Allemagne triomphe et écœure le Chili

Coupe des Confédérations (Finale) : L'Allemagne triomphe et écœure le Chili©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le dimanche 02 juillet 2017 à 21h58

L'Allemagne a remporté la première Coupe des Confédérations de son histoire en battant le Chili en finale ce dimanche soir à Saint-Pétersbourg (1-0). Venu avec un effectif très rajeuni, Joachim Löw agrandit le palmarès de la Mannschaft et offre une expérience déterminante à la relève allemande.

Le debrief
L'Allemagne était venue en Russie pour apprendre et pour mesurer le niveau de sa nouvelle génération. En laissant ses principaux cadres au repos cet été, Joachim Löw espérait atteindre le dernier carré de la Coupe des Confédérations. Et pourtant ce dimanche soir, les Allemands ont garni leur armoire à trophées d'un nouveau titre. Portés par une jeunesse flamboyante venus des principaux clubs de Bundesliga, mais aussi de l'étranger (ter Stegen, Draxler, Rüdiger...), les champions du monde en titre ont dominé le Chili en finale à Saint-Pétersbourg ce dimanche soir. Et malgré un jeu séduisant toujours basé sur cette philosophie de possession depuis le début du tournoi, les coéquipiers de Timo Werner ont cette fois triomphé grâce à un réalisme glaçant. Archi-dominés pendant vingt minutes, les Allemands ont fait le dos rond, profité du manque d'efficacité des Chiliens, et planté un coup de couteau dans le dos de Marcelo Diaz et des siens sur un but gag signé Lars Stindl.

Sonnée pendant une heure puis de nouveau offensive à souhait dans le dernier quart d'heure, la Roja a encore raté l'immanquable dans les derniers instants sur une reprise à bout portant d'Angelo Sagal. Les hommes de Juan Antonio Pizzi peuvent s'en vouloir. Ils avaient clairement plus d'armes pour remporter la Coupe des Confédérations ce dimanche soir. Capables d'enchaîner de longues phases de possession, de trouver des brèches dans le camp adverse à chaque instant, ils n'ont manqué que de précision dans le dernier geste et de rigueur défensive. Or face à l'Allemagne, jeune ou moins jeune, toute erreur se paye cash. La preuve, depuis leur élimination en demi-finale de l'Euro 2016, les Allemands en sont maintenant à quinze matchs sans défaite. Il y avait la France, le Brésil et l'Argentine. Il y aura désormais l'Allemagne. Ce dimanche soir, la Mannschaft s'est invitée eu carré des nations ayant remporté un trophée continental, la Coupe du Monde et la Coupe des Confédérations.
Le film du match
5eme minute
Vidal trouve Aranguiz dans la surface d'un petit ballon piqué. Rüdiger stoppe la progression du milieu chilien mais ne l'empêche pas de donner en retrait à Vidal, qui a continué sa course. Dans un angle fermé, le joueur du Bayern Munich frappe mais bute sur ter Stegen.

13eme minute
Vargas profite d'une perte de balle de Goretzka dans sa partie de terrain pour avancer et frappe fort à l'entrée de la surface, mais ter Stegen est sur la trajectoire.

20eme minute
Vidal envoie une lourde frappe des 20 mètres Ter Stegen est sur la trajectoire mais ne peut pas capter le ballon, ce qui permet à Sanchezde reprendre à bout portant... mais l'attaquant d'Arsenal se rate complètement !

20eme minute (0-1)
But de l'Allemagne ! Aux abois, les Allemands ouvrent le score sur une énorme bévue chilienne. Diaz perd le ballon en position de dernier défenseur face au pressing de Werner. L'attaquant allemand sert Stindl qui n'a plus qu'à pousser au fond des filets.

36eme minute
Lancé sur la droite de la surface par Rudy, Goretzka prend sa chance sans tarder, mais son tir est un peu trop croisé et n'accroche pas le cadre.

45eme minute
Jara rate complètement sa relance et rend le ballon à Draxler. A l'entrée de la surface, celui-ci fixe puis décale Goretzka sur sa gauche, dont le tir de près est détourné par Bravo.

56eme minute
Grosse percée de Draxler qui élimine plusieurs adversaires grâce à sa qualité d'accélération. Le Parisien entre dans la surface et croise sa frappe, mais Jara, revenu très fort, dévie en corner.

72eme minute
Trouvé par Sanchez, Vargas manque de promptitude dans la surface et ne réussit pas à se retourner. Le ballon est renvoyé sur Sanchez qui se remet sur son pied droit pour armer mais c'est cette fois Rudy qui se jette rapidement pour contrer.

74eme minute
Bon ballon d'Aranguiz pour Vargas. A l'entrée de la surface, le Chilien parvient à se retourner et à frappe, mais son tir est trop écrasé et n'inquiète pas ter Stegen.

84eme minute
Complètement seul à cinq mètres du but allemand sur une belle remise de Puch, Sagal frappe comme un sourd et envoie un missile dans les tribunes... Quel raté !

95eme minute
Ter Stegen se déploie sur sa gauche pour détourner un coup-franc de la dernière chance envoyé par Sanchez !
Tops et flops

TOP 3

Positionné entre les attaquants et les milieux axiaux, Arturo VIDAL est le point de passage quasi-obligé de toutes les attaques chiliennes. Et le milieu du Bayern Munich a encore brillé en ne ratant presque aucune, intérieur comme extérieur. Avec son tempérament de guerrier, l'ancien Turinois est indispensable au Chili.

L'avenir de l'Allemagne en attaque s'appelle Timo WERNER. S'il n'a pas marqué, le joueur de Leipzig a été le joueur décisif de cette finale en récupérant le ballon dans les pieds de Diaz pour offrir l'unique but du match à Stindl. Rapide et puissant, il est un poison permanent pour les défenseurs, les Chiliens s'en sont encore rendus compte.

Catastrophique lors du match du premier tour, Shkodran MUSTAFI s'est bien rattrapé lors de cette finale. Quand la Mannschaft a pris des vagues dans le premier quart d'heure, l'un des rares joueurs d'expérience de cette jeune équipe a répondu présent dans les duels. Précieux.


FLOP 3

Si bon depuis le début du tournoi, Marcelo DIAZ a entraîné le Chili à sa perte en finale. Le milieu de terrain défensif de la Roja est directement impliqué sur l'ouverture du score allemande sur laquelle il perd le ballon en position de dernier défenseur en voulant dribbler un attaquant adverse.

Comme toute la défense chilienne, Gonzalo JARA a parfois manqué de rigueur dans son marquage et dans ses relances. Sur l'une d'elles, il rend carrément le ballon à Draxler et il a ensuite fallu un bel arrêt de Bravo pour empêcher l'Allemagne de prendre deux buts d'avance.

Brillant en demi-finale contre le Mexique, Leon GORETZKA n'a pas eu la même influence lors de cette finale. Face à un adversaire monopolisant le ballon, le jeune milieu de terrain a moins pu mettre en valeur ses qualités techniques. Il a surtout souffert, comme Rudy son compère de la récupération, lors d'un premier quart d'heure très difficile pour l'Allemagne.
Monsieur l'arbitre au rapport
En deuxième période, quand les débats se sont tendus, M.Mazic a su garder son sang-froid et n'a surtout pas pris des décisions trop lourdes de conséquences, comme sur ce jaune adressé très intelligemment à Jara après recours à la vidéo.
La feuille de match
COUPE DES CONFEDERATIONS (Finale) : CHILI - Allemagne : 0-1
Stade Krestovski, Saint-Pétersbourg (65 000 spectateurs environ)
Temps agréable - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Mazic (7)

But : Stindl (20eme) pour l'Allemagne

Avertissements : Vidal (59eme), Jara (65eme), Vargas (75eme) et Bravo (89eme) pour le Chili - Kimmich (59eme), Can (89eme) et Rudy (92eme) pour l'Allemagne

Expulsion :


Chili
Bravo (cap) (6) - Isla (5), Medel (5), Jara (4), Beauséjour (5) - M.Diaz (3) puis L.Valencia (53eme), Aranguiz (6) puis Sagal (81eme), P.Hernandez (5) - Vidal (7) - A.Sanchez (5), E.Vargas (4) puis Puch (81eme)

N'ont pas participé : Toselli (g), J.Herrera (g), Mena, Roco, F.Silva, Fuenzalida, P.Diaz, F.Gutierrez, M.Rodriguez
Entraîneur : J-A.Pizzi


Allemagne
Ter Stegen (7) - Ginter (5), Mustafi (7), Rüdiger (5) - Kimmich (5), Goretzka (4), Rudy (5), Hector (5) - Stindl (6), Draxler (cap) (6) - Werner (7) puis Can (79eme)

N'ont pas participé : Trap (g), Leno (g), Plattenhardt, Henrichs, Wagner, Demirbay, Younes, Süle, L.Sané, Brandt, Demme
Entraîneur : J.Löw

 
11 commentaires - Coupe des Confédérations (Finale) : L'Allemagne triomphe et écœure le Chili
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]