Portugal : Les raisons pour lesquelles les Portugais sont favoris de la Coupe des Confédérations

Portugal : Les raisons pour lesquelles les Portugais sont favoris de la Coupe des Confédérations©Media365
A lire aussi

Arthur Merle, publié le dimanche 18 juin 2017 à 06h00

Ce dimanche, le Portugal affronte le Mexique pour ses débuts en Coupe des confédérations. Et elle participe à cette compétition pour la première fois de son histoire, la Seleçao semble être l'équipe à battre. Voici pourquoi.

Parce que... Cristiano Ronaldo, évidemment !
Comment parler de la Seleçao sans évoquer sa star ? Cristiano Ronaldo sort d'une nouvelle saison pleine individuellement, avec 42 buts en 46 matchs toutes compétitions confondues. Et que dire de sa réussite collective. L'attaquant du Real Madrid a remporté le championnat d'Espagne et la Ligue des Champions avec le club entraîné par Zinedine Zidane, et il n'est pas très risqué d'avancer qu'il a encore soif de titres. Certes, la Coupe des Confédérations est loin d'être un trophée majeur. Mais remporter un deuxième titre en un an avec le Portugal serait un exploit historique de plus pour le joueur, qui compte 73 buts en 139 capes avec sa sélection. En inscrivant un doublé face à la Lettonie vendredi dernier (3-0), CR7 a en tout cas prouvé qu'il était encore en pleine forme et que sa saison n'était pas terminée. Quant à Bernardo Silva, que nous avons évoqué, il pourrait avec sa qualité de passes, faire briller encore plus l'idole d'un pays qui ne demande qu'à célébrer une nouvelle victoire...
Parce que le Brésil n'est pas là, et que l'Allemagne emmène ses jeunes
Quadruple vainqueur de la Coupe des Confédérations et tenant du titre, le Brésil fait partie des adversaires qui auraient pu effrayer le Portugal. Mais les hommes de Tite sont absents de cette édition, alors qu'ils ont participé à sept des neufs précédentes. Un vrai mastodonte en moins dans ce cru 2017. L'Allemagne, championne du monde en titre, a de son côté décidé de se passer de la quasi-totalité de ses cadres. Dans la liste dévoilée mi-mai par Joachim Löw, seuls Mattias Ginter, Shkodran Mustafi et Julian Draxler ont soulevé le trophée ultime au Brésil en 2014. Le joueur du PSG fait office de cadre, puisqu'il est le joueur le plus expérimenté avec la Mannschaft parmi les 23 retenus. Pas de Toni Kroos, de Thomas Müller ou de Mats Hummels donc, dans un groupe où cinq joueurs ne comptent pas la moindre sélection.

Bien sûr, le Chili d'Alexis Sanchez, Arturo Vidal et Claudio Bravo, double champion d'Amérique du Sud que le champion d'Europe en titre pourrait retrouver en demi-finale, est à prendre très au sérieux.  Tout comme le Mexique, seule nation présente en Russie à avoir déjà remporté cette Coupe des confédérations (1999). Mais sur le papier, c'est bien le Portugal qui se présente avec l'équipe la plus redoutable. Le tout en commençant dans un groupe abordable (Russie, Nouvelle-Zélande, Portugal, Mexique).
Parce que le Portugal est encore plus fort qu'en 2016
Depuis sa victoire contre l'équipe de France un certain 10 juillet 2016, le Portugal a, sans compter les Jeux Olympiques, remporté sept de ses neuf derniers matchs, avec une moyenne de 3,7 buts inscrits par rencontre. Et en ce qui concerne l'équipe qui entre en lice ce dimanche, Fernando Santos n'a pas fait de calcul. Le sélectionneur lusitanien a convoqué tous ses hommes forts pour la première participation du Portugal en Coupe des Confédérations. Des hommes forts qui ont remporté l'Euro 2016 en France.

Mais la Seleçao semble être encore mieux armée qu'il y a un an. Eder, buteur en finale contre les Bleus, est absent, contrairement à André Silva qui n'était pas de la partie dans la quête de ce titre européen. Et les coéquipiers de Cristiano Ronaldo semblent gagner au change, tant le nouvel attaquant du Milan AC a été efficace avec le FC Porto la saison passée, inscrivant 21 buts en 42 matchs toutes compétitions confondues. Et que dire de la présence de Bernardo Silva, lui aussi resté à la maison pour le championnat d'Europe. Impressionnant tout au long de la saison et champion de France en titre avec l'AS Monaco, le néo-Citizen a franchi plusieurs paliers en une saison. Auteur de 11 buts et 12 passes décisives en 58 matchs, le gaucher a ébloui la Ligue 1 et l'Europe grâce à ses qualités techniques hors normes, et représente un atout majeur de plus aux côtés, notamment, de son capitaine.

 
1 commentaire - Portugal : Les raisons pour lesquelles les Portugais sont favoris de la Coupe des Confédérations
  • Le Portugal (que j'aime) favori, je n'y crois pas une seconde. L'Allemagne que j'apprécie pour sa rigueur sa discipline dans le jeu, même privé de ses cadres me semble favorite. Pour le Portugal le miracle de l'Euro ne se renouvellera pas. Si je me trompe je m'en excuserai.

    Le Portugal avec tous ses cadres, notamment les nouveaux, me parait meilleur que l'Allemagne qui envoie une équipe de jeunes, pas l'équipe championne du monde. Visiblement les dirigeants allemands ne prennent pas au sérieux cette coupe des confédérations. Du coup, ils s'en servent pour tester les jeunes qui pourraient rejoindre l'équipe nationale.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]