Les pépites du Mondial U20

Les pépites du Mondial U20©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le dimanche 11 juin 2017 à 23h36

L'Angleterre a décroché le titre mondial en Corée du Sud après avoir pris le meilleur sur le Venezuela en finale dimanche (1-0). Les Anglais ont d'ailleurs raflé pas mal des récompenses individuelles. Zoom sur ces pépites en devenir.

Ballon d'Or : Dominic Solanke (Angleterre)

L'Anglais n'a pas volé son titre de meilleur joueur de la compétition. Agé de 19 ans, il a été dans tous les bons coups des Three Lions. Si la sélection anglaise a soulevé son premier titre majeur depuis la coupe du monde 66, c'est grâce à lui. L'attaquant, positionné comme n°10 ou soutien, a offert la qualification en quart de finale contre le Mexique avant d'égaliser puis donner la victoire aux voisins d'Outre-Manche en demi-finales contre l'Italie. Habitué au haut niveau après avoir été prêté par Chelsea au Vitesse Arnhem en 2015/2016 (25 matchs, 7 buts), Solanke a choisi de faire faux bond à son club formateur, avec qui il a goûté à la Ligue des Champions, en signant à Liverpool. Espérons pour lui qu'il y ait des départs offensifs chez les Reds cet été parce qu'à l'heure actuelle, ça semble boucher et pourrait freiner sa progression.

Soulier d'Or : Riccardo Orsolini (Italie)

Jean-Kevin Augustin aurait pu décrocher cette récompense si le parcours des Bleuets ne s'était pas subitement arrêté en huitièmes de finale contre l'Italie (2-1) et donc le Parisien à 4 buts. Mais, les hommes de Ludovic Batelli ont été pris par le piège italien des coéquipiers de Riccardo Orsolini. L'ailier avait déjà fait parlé son sens du but contre la France d'une jolie volée du droit mais il ne s'est pas arrêté là. C'est simple, seul l'Uruguay lui a résisté par deux fois (en poule et pour la troisième place). 5 buts et un statut de meilleur buteur de la compétition. La Juventus Turin, passé maître en recrutement de jeunes pousses, a eu le nez fin en le signant l'hiver dernier. Prêté à Ascoli, son club formateur, le talentueux joueur de 19 ans devrait rester dans l'est de l'Italie face à l'effectif pléthorique turinois.

Gant d'Or : Freddie Woodman (Angleterre)

Enfin un gardien digne de ce nom pour l'Angleterre ? Les supporters des Three Lions osent l'espérer avec Freddie Woodman. Le portier anglais durant ce Mondial U20 a montré des qualités certaines comme ce penalty repoussé en finale alors que le Venezuela avait l'opportunité d'égaliser. Sur le banc contre la Guinée lors du deuxième match de poule (1-1), Woodman n'a encaissé que deux durant la compétition, faisant de lui le gardien le plus hermétique derrière l'Uruguayen, Santiago Mele et ses 0 buts encaissés. Que ça ne tienne, a 20 ans, ce grand gardien (1,89m) de 20 ans représente le futur de l'Angleterre et les cadors anglais se l'arrachent. Il a déjà goûté au haut niveau puisqu'il évoluait cette année en première division anglaise avec Kilmarnock (14 matchs). Un prêt pour s'aguerrir avant de garder les buts de Newcastle, son club formateur de retour en Premier League ? Il y a de grandes chances que ce soit le plan de Rafa Benitez.

 
2 commentaires - Les pépites du Mondial U20
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]