Les derbys les plus chauds de la planète foot

Les derbys les plus chauds de la planète foot©Media365
A lire aussi

Teddy Vadeevaloo, publié le dimanche 26 février 2017 à 15h15

Avant la rencontre OM-PSG qui s'annonce bouillante au Vélodrome ce dimanche soir, faisons une comparaison avec les derbys les plus chauds dans le monde. Et qui sont autrement plus fous.

Boca-River, le Superclásico
C'est le vrai Clasico par excellence. D'un côté Boca Junior, et son stade de la Bombonera mais surtout ses couleurs jaune et bleu d'un club aux racines populaires incarné par la figure de Diego Maradona De l'autre River Plate, qui réside au Monumental avec l'élégance de la diagonale rouge d'une entité qui a offert au monde ou consacré tant d'esthètes : Alfredo Di Stefano, Omar Sivori (Ballon d'or 1961), ou Enzo Francescoli entre autres. Deux titans du football argentin qui s'affrontent pour des derbys toujours passionnés et passionnants. Avec une grosse ferveur en tribunes à chaque fois malgré la répétition des matches chaque saison. C'est aussi l'opposition entre le Buenos Aires populaire et celui des « Millonarios » (Millionnaires) surnom de River Plate.



Celtic-Glasgow, le « Old Firm »
Le derby écossais de Glasgow entre le Celtic et Glasgow Rangers est plus qu'un match de football, c'est une guerre de religions. On retrouve d'un côté le Celtic, réputé club catholique, et de l'autre les Rangers, club protestant. Une rivalité religieuse, politique et sportive. De quoi rendre ce derby bouillant à chaque fois.



Olympiakos-Panathinaïkos, Athènes en feu
Là aussi, comme à Buenos Aires, c'est l'histoire d'une confrontation qui oppose deux classes sociales à Athènes. Panathinaïkos est ainsi réputé comme le club de la classe aisée et Olympiakos, celui des ouvriers du port du Pirée. Bagarres de rue, stade en feu, joueurs agressés, la ville devient l'enfer le jour du match. La crise économique ainsi que les tensions sociales ne font qu'envenimer l'antagonisme déjà bien présent entre les deux rivaux.



Fenerbahçe-Galatasaray, le derby stambouliote
Voilà un derby particulier entre deux clubs séparés par... deux continents. D'un côté, Galatasaray, implanté sur la rive européenne d'Istanbul, et de l'autre, Fenerbahçe, qui se trouve sur le côté asiatique. Deux rivaux séparés par le Bosphore et qui donnent lieu à des rencontres musclées. Les supporters s'en donnent à cœur joie en n'hésitant pas à en découdre.



Lazio-Roma, le Derby della Capitale
Une rivalité entretenue depuis les plus sombres heures de l'Histoire italienne puisque la Lazio a été la seule formation à la fusion des clubs de Rome voulue par le régime fasciste à la fin des années 1920. La tension a toujours été vive entre la Roma et la Lazio et peu de joueurs sont passés d'un club à l'autre. Les tifosi du club de la Louve ont souvent eu tendance à pencher vers l'extrême gauche, tandis que ceux de la Lazio sont généralement marqués à l'extrême droite. Les deux clubs se détestent mais doivent pourtant partager le même stade...

 
1 commentaire - Les derbys les plus chauds de la planète foot
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]