Le PSG féminin secoué par une crise en interne

Le PSG féminin secoué par une crise en interne©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le vendredi 23 décembre 2016 à 10h55

Au PSG, si les hommes d'Unai Emery connaissent une première partie de saison difficile, les filles marchent sur l'eau. Pour la première fois, la section féminine du PSG semble lancée sur une autoroute pour détrôner les invincibles Lyonnaises.

Le week-end dernier, l'OL a chuté face au club de la Capitale, laissant les commandes du championnat aux joueuses de Patrice Lair. Sauf que si sportivement tout va bien, la section féminine du PSG est secouée par une sale affaire en interne. Dans L'Equipe ce vendredi, l'intendant Patrick Michel vide son sac et porte de graves accusations à l'encontre du nouvel entraîneur parisien, Patrice Lair.
« J'ai été victime de brimades et de harcèlement »
Salarié historique de l'association du club parisien et intendant de l'équipe féminine depuis 2012, Patrick Michel est en conflit ouvert avec l'ex-coach de l'OL. « Quand Patrice Lair est arrivé, il a écarté tous les personnes proches de Farid Benstiti (ndlr : son prédécesseur), sauf moi », explique l'intéressé. Opéré du genou cet été, l'intendant a été remplacé quelques semaines avant d'effectuer son retour mi-juillet. Mais à ce moment-là, rien ne s'est passé comme prévu selon lui. « Il n'y a eu aucune présentation. Patrice Lair n'a jamais pris de mes nouvelles pendant ma convalescence. Je me suis donc présenté à lui à mon retour, ça a duré à peine deux minutes. Ensuite, j'ai été victime de brimades et de harcèlement. »
« Au PSG, on bafoue le respect pour un hypothétique palmarès »
En concurrence avec un intendant remplaçant dont le CDD a été prolongé jusqu'à la fin de l'année, Patrick Michel évoque un gros clash avec Patrice Lair, accompagné d'insultes devant les joueuses parisiennes. « Au PSG, on bafoue le respect pour un hypothétique palmarès », dénonce celui qui a fait une grève de la faim de six jours il y a quelques semaines. Grève interrompue à la demande de Jean-Claude Blanc, le directeur général délégué, qui l'a reçu et lui a promis l'ouverture d'une enquête interne. « J'aime ce club, c'est tout pour moi. J'ai sacrifié ma vie de famille pour le PSG », souffle celui qui n'émarge qu'à 1700€ par mois. Si l'affaire ne se règle pas en interne, Patrick Michel entend saisir les prud'hommes. De son côté, Patrice Lair n'exclut pas un départ si la direction du PSG ne le soutient pas dans cette affaire, croit savoir L'Equipe.

 
24 commentaires - Le PSG féminin secoué par une crise en interne
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]