Guardiola reste pro-catalan même en Angleterre

Guardiola reste pro-catalan même en Angleterre©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 18 octobre 2017 à 08h55

Pep Guardiola a tenu à dédier la victoire de son équipe, Manchester City, contre Naples (2-1) mardi soir, aux indépendantistes catalans incarcérés depuis lundi.

La politique commence tout doucement à s'importer dans le sport espagnol depuis quelques temps. Si la situation entre Madrid et Barcelone n'a jamais été au beau fixe, elle a pris une nouvelle tournure depuis quelques semaines. La faute à la tenue d'un référendum sur l'indépendance de la Catalogne, jugé illégal par le gouvernement espagnol. Le vote du 1er octobre a donc donné lieu à des violences policières dans les rues de Barcelone.

Les propos de Gerard Piqué n'ont pas manqué de faire monter la sauce. Le défenseur du FC Barcelone s'est déclaré en faveur de l'autonomie de la région. Il n'est pas le seul puisque d'ancien Blaugrana se sont positionné pour l'indépendance. Parmi eux, Xavi ou encore Pep Guardiola. Ce dernier n'a d'ailleurs pas hésité à dédier la victoire de Manchester City contre Naples à deux indépendantistes qui ont été incarcérés pour sédition lundi. « Cette victoire leur est dédiée. Nous avons montré en Catalogne que la citoyenneté est bien plus grande que n'importe quelle idée. Nous espérons qu'ils seront libérés bientôt ».

 
2 commentaires - Guardiola reste pro-catalan même en Angleterre
  • Je trouve ridicule que Guardiola s'affiche sur le sujet lui qui a quitté la Catalogne et entraine à l'étranger et participe à des compétitions internationales. Ce retour au local est d'un autre temps et on le voit bien avec le Brexit ou les anglais on bien compris l'erreur et veulent négocier l'après Brexit avant de parler du Brexit, bizarre non
    Que veut faire la Catalogne seule et quel poids aurait-elle ? On peut être fier d'être catalan, Corse, breton, alsacien sans renier son pays. Je pense qu'une minorité cherche à se faire une place plus que de se soucier de l'avenir de la Catalogne. On ne peut pas revenir 50 ans en arrière

    Moi Metz
    BVB
    puis Arsenal
    bien sûr avec Metz pas de quoi se réjouir en ce moment

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]