Coupe des Confédérations : l'arbitrage vidéo déjà remis en question

Coupe des Confédérations : l'arbitrage vidéo déjà remis en question©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le lundi 19 juin 2017 à 09h59

La journée de dimanche en Russie a été marquée par les décisions litigieuses prises par les arbitrages grâce à l'arbitrage vidéo notamment lors de Cameroun - Chili.

Arturo Vidal ne décolérait pas au moment de rentrer aux vestiaires à la mi-temps du premier match de poule du Chili contre le Cameroun dans la Coupe des Confédérations. Le milieu de terrain du Bayern Munich ne comprenait toujours pas pourquoi le but de son compatriote, Eduardo Vargas, avait été refusé par l'arbitre. Parfaitement trouvé par le Munichois, Vargas a pensé avoir fait le plus dur en ouvrant la marque juste avant la mi-temps mais a vite déchanté puisque l'arbitre de la rencontre a fait appel à l'arbitrage vidéo de Clément Turpin. Le Français a alors signalé une position de hors-jeu de l'attaquant, loin d'être si évidente de que ça. Ce n'était que partie remise puisque dans le temps additionnel du match, le coéquipier d'André Pierre Gignac à Monterrey a débloqué son compteur but dans la compétition grâce à l'assistance vidéo qui a déjugé l'arbitre assistant. Ce dernier avait signalé une position de hors-jeu.

Si la fin est heureuse pour les Chiliens, ces événements montrent bien qu'à un an de la Coupe du Monde 2018, le recours à l'arbitrage assisté par vidéo est loin d'être au point. Fernando Santos, le sélectionneur du Portugal, n'a d'ailleurs pas hésité à montrer ses doutes. Les Portugais ont vu leur ouverture du score refusée dans l'incompréhension la plus totale puisque les spectateurs n'ont pas eu le droit de voir les images. « C'est une nouvelle règle, si elle fonctionne pour le bien du foot, ça me paraît très bien, a-t-il confié à l'issue du match contre le Mexique. Au début je n'ai pas très bien compris pourquoi le but avait été annulé, je me suis renseigné, il y avait pas mal de confusion. Lors du but du 2-2 il s'est passé des choses pas claires dans la surface, mais bon je l'accepte. » Censé rendre le jeu et le football moins injustes, l'arbitrage vidéo montre qu'il est soumis à des appréciations différentes, lui aussi. La FIFA va devoir réagir et vite.

 
5 commentaires - Coupe des Confédérations : l'arbitrage vidéo déjà remis en question
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]