Coupe des Confédérations - Allemagne : La Mannschaft regarde déjà plus loin

Coupe des Confédérations - Allemagne : La Mannschaft regarde déjà plus loin©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le lundi 19 juin 2017 à 07h20

L'Allemagne se présente en Russie pour la Coupe des Confédérations avec un groupe rajeuni. Un choix dicté par les circonstances et la volonté de développer les joueurs en vue de la Coupe du Monde 2018, l'objectif prioritaire de la Mannschaft. 

« Le cœur des fans de football saigne quand le champion du monde en titre joue sans ses stars ». Directeur général du Comité d'organisation de la Coupe des Confédérations 2017, Alexey Sorokin était amer quand il a pris connaissance de la composition du groupe allemand pour la compétition. Seulement trois champions du monde 2014 (Julian Draxler, Shkodran Mustafi, Matthias Ginter), des forfaits contraints ou volontaires (Thomas Müller, Mats Hummels, Jérôme Boateng, Mario Götze, Manuel Neuer, Mesut Özil, Toni Kroos, Sami Khedira), treize joueurs sur vingt-trois de moins de 25 ans : il est indiscutable que Joachim Löw a opéré une large revue d'effectif. Mais ceci avant tout dans un effort pour faire souffler les cadres, à en croire le sélectionneur de l'Allemagne. « Je vois certains de nos joueurs qui jouent tous les trois jours, a-t-il lâché au moment de l'annonce de la liste. Ceux qui ont déjà prouvé leur aptitude à jouer de grands tournois ont droit à une pause. Trois tournois en trois ans, c'est limite. » Il a répété son hiatus plus récemment : « C'est un jeu dangereux, il ne faut pas trop tirer sur la corde ».
« La première priorité est de développer l'équipe »
Löw a ainsi fait le choix de « sacrifier » cette compétition pour mieux aborder la Coupe du Monde 2018, avec en tête le rêve d'un doublé inédit que seul le Brésil a réalisé en 1958 et 1962. Il offre ainsi un repos bien mérité à ceux qui ont fait les dernières campagnes de l'Allemagne, conclues au minimum par une demi-finale en phase finale depuis 2006, tout en donnant leur chance à de jeunes prometteurs. Quitte à les priver pour certains de l'Euro Espoirs, ouvrant là encore la porte à une nouvelle génération pour s'exprimer. Parmi les vingt-trois présents en Russie, ils étaient sept à ne compter aucune sélection A début juin et à découvrir le niveau international en amical contre le Danemark (1-1) ou en match de qualification pour le Mondial face à Saint-Marin (7-0). « Nous arriverons avec un effectif d'avenir, avec des joueurs qui ont fait leurs preuves en Bundesliga, soufflait Löw à la mi-mai. Ils doivent se familiariser avec nos méthodes et nos idées. (...) Si nous n'en amenons même que deux ou trois au niveau mondial, je serai absolument heureux. » « La première priorité est de développer l'équipe, la seconde est de gagner », a enfoncé Oliver Bierhoff, manager de la Mannschaft.
Jamais de doublé CDC-CDM 
Il ne faut pas s'y méprendre pour autant, l'Allemagne sera compétitive, et ce dès son entrée en lice contre l'Australie lundi (17h00). Julian Brandt, Amin Younes, Joshua Kimmich, Emre Can, Jonas Hector, Antonio Rüdiger : autant de noms qui figurent parmi les joyaux de demain du football mondial et qui auront les clés du camion en l'absence des anciens. Il manquera bien évidemment à cette équipe des repères et des automatismes. Mais elle pourrait bien parvenir à compenser par son énorme talent, qui ne demande qu'à éclore au plus haut niveau. « Nous ne sommes pas venus avec la meilleure équipe. Mais ça peut être un avantage : certains vont nous sous-estimer », s'est réjoui Rüdiger, malicieux à l'idée que son pays débute pour une fois une compétition dans la peau d'un outsider. Ce n'est pas une raison suffisante pour penser que la Mannschaft n'a aucune chance de soulever la Coupe des Confédérations pour la première fois de son histoire dans deux semaines. Et après tout, ce ne serait pas forcément un drame de passer à côté d'une nouvelle ligne à son palmarès XXL : jamais une équipe ne l'a gagnée et a décroché la Coupe du Monde dans la foulée.

 
0 commentaire - Coupe des Confédérations - Allemagne : La Mannschaft regarde déjà plus loin
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]