A Sotchi, le stade sonnait creux

A Sotchi, le stade sonnait creux©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le mardi 20 juin 2017 à 10h09

Pour son entrée dans la compétition, l'Allemagne a dû faire face à un stade Ficht de Sotchi à moitié vide. Les Allemands se sont dits surpris en décrivant « un silence de mort » dans le tunnel.



L'opposition entre le champion du monde en titre et les champions d'Asie n'a pas attiré les foules. Alors que l'Allemagne faisait son entrée dans le Coupe des Confédérations, les Russes ne se sont pas déplacés en nombre dans le stade olympique de Sotchi. Seulement, la moitié du stade était remplie et forcément, ça sonnait un peu creux en début de match. Heureusement, le spectacle a été au rendez-vous lundi soir avec pas moins de 5 buts et une ouverture du score dès la 5eme minute ce qui a permis de ne pas avoir l'impression d'assister à un match à huit-clos. « Je dois être honnête, avant le match dans le tunnel, c'est comme si nous étions à des funérailles, c'était vraiment silencieux. Ensuite, j'ai dit à Julian Draxler de faire de son mieux pour réveiller le stade. Après ça, je dois complimenter les supporters présents. Ils ont montré de l'enthousiasme dans les moments importants. L'atmosphère était bonne et nous n'avons pas senti que le stade était à moitié vide » a avoué Leon Goretzka en zone mixte.

On était malgré tout loin des ambiances qui règnent lors des Coupes du monde ou des Euros comme l'année dernière en France. Il faut dire que la Nationalmannschaft s'avançait sans la plupart de ses stars. Julian Draxler, l'attaquant du PSG et capitaine allemand contre l'Australie, faisait office d'anciens. Le directeur général du Comité d'organisation de l'événement, Alexey Sorokin, n'avait d'ailleurs pas hésité à tacler les choix de Joachim Löw. « Le cœur des fans de football saigne quand le champion du monde en titre joue sans ses stars. » A un an de la Coupe du Monde, l'engouement des Russes est loin d'être au rendez-vous dans ce début de Coupe des Confédérations.
 
0 commentaire - A Sotchi, le stade sonnait creux
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]