L'Europe du foot à la loupe

C'est la folie à Swansea en ce début de saison. (Reuters)

C'est la folie à Swansea en ce début de saison. (Reuters)

Chaque semaine, notre rédaction vous propose une session de rattrapage concernant les différents évènements qui ont rythmé les grands championnats européens. À retenir ce week-end: la surprise Swansea en Premier League, l'entame ratée du Real, les débuts fracassants d'Eden Hazard avec Chelsea ou encore le clash entre Antonio Cassano et Adriano Galliani.

LE TOP: Swansea
Huit buts marqués, aucun encaissé et une place de dauphin provisoire au classement (Chelsea compte un match en plus): le club gallois vit un rêve éveillé en ce début de saison. Une semaine après avoir atomisé QPR à l'extérieur (0-5), Swansea a confirmé ses bonnes dispositions en s'imposant très facilement face à West Ham (3-0). Avec à chaque fois un niveau de jeu très élevé qui a incité Cesc Fabregas à poster le message suivant sur Twitter: "J'adore leur façon de jouer... Mon Dieu. Respect !" Et pourtant, les Swans sont orphelins de leur coach Brendan Rodgers, parti à Liverpool, qui leur a inculqué ce style détonnant à une touche de balle, loin des clichés du "kick and rush" typique au football gallois. Les protégés de Michael Laudrup ont même gagné le surnom du "Barça de la Premier League". Un sobriquet qu'ils n'espèrent pas éphémère.

LE FLOP: Real Madrid
La tête déjà à Barcelone et au match retour de la Supercoupe d'Espagne... En attendant, le Real Madrid s'est fait surprendre par Getafe (2-1), une semaine après avoir été accroché par Valence lors de l'ouverture de la saison (1-1). "Un match inacceptable", selon José Mourinho, et un résultat inquiétant du champion en titre, qui compte déjà cinq points de retard sur son rival barcelonais, lui non plus pas dans une grande forme. Mais Lionel Messi, auteur d'un doublé, a sauvé les siens en fin de match là où Cristiano Ronaldo et ses partenaires l'ont joué trop facile après avoir ouvert le score. Cela fait dix ans que le Real n'a plus gagné lors des deux premiers matches de Liga. Et la manière dont Getafe a inscrit le but de la victoire (une main involontaire du buteur Colunga) a donné un goût encore plus amer à ce retard à l'allumage.

LE JOUEUR: Eden Hazard
En l'espace de trois rencontres, la perle belge s'est mise les fans de Chelsea dans la poche et le Royaume-Uni à ses pieds. Il faut dire qu'Hazard a participé activement aux huit buts inscrits par les Blues depuis le début de saison avec un but, trois passes décisives et deux penalties provoqués. Résultat, le champion d'Europe a pris la tête du classement de la Premier League avec trois succès en autant de rencontres. Ce samedi, face à Newcastle (2-0), l'ancien Lillois a de nouveau réalisé un match de grande qualité, martyrisant la défense des Magpies avec l'aide de Fernando Torres. Des débuts tellement fructueux que la presse anglaise le compare déjà à Gianfranco Zola, élu joueur du siècle par les abonnés de Stamford Bridge. Ca promet!

LA PHRASE: "Galliani est un fourbe" d'Antonio Cassano
Transféré de l'AC Milan à l'Inter pendant l'intersaison, Antonio Cassano a eu la dent dure avec ses anciens dirigeants lors de sa présentation officielle, samedi. Le nouvel attaquant nerazzurro s'est notamment payé le scalp d'Adriano Galliani, l'administrateur délégué du club rossonero. Morceaux choisis. "C'est un fourbe, un menteur. De toute façon, il ne considère bien que les gens qui lui lèchent le c.. Depuis un an il me parlait de renouvellement de contrat et je n'ai jamais eu de proposition. Il se croit intelligent alors qu'il n'a jamais rien fait de bien." Galliani en était encore tout retourné au moment de commenter cette déclaration: "C’est la toute première fois et j’espère la dernière fois qu’un joueur parle de moi comme ça. Si j’avais fais une promesse, je l’aurais maintenu. Je n’ai jamais promis de prolonger de contrat et ça me semble absurde de parler en 2011 de prolonger un contrat qui se termine en 2014, tout le monde peut comprendre où est la vérité."

LA STATISTIQUE: 30
Comme le nombre de millions d'euros investi par le Borussia Mönchengladbach, quatrième du dernier exercice, lors de l'intersaison, dont 14 pour le seul de Jong, auteur de 25 buts avec Twente. On parle beaucoup du duel que devrait se livrer le Borussia Dortmund et le Bayern Munich pour le titre mais la surprise de la saison 2011/2012 s'est donné les moyens de ne pas être un one shot. Les hommes de Lucien Favre ont débuté leur saison par une victoire compliquée face à Hoffenheim (2-1) grâce à des réalisations d'Hanke et d'Arango. Un succès bienvenu pour les "Poulains" qui ont perdu leurs deux meilleurs joueurs, Reus et Dante, et sont mal partis pour disputer la Ligue des champions après leur revers à domicile face à Kiev au match aller mardi (1-3). Mais le potentiel des joueurs recrutés (de Jong, Dominguez, Xhaka) peut permettre à Gladbach de confirmer son parcours de la saison dernière.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

Le Sport sur votre mobile
en images
La Coupe pour le Real Faire sans lui La réponse de Giroud Liverpool n'oublie pas Hillsborough L'essai du Barça
à lire aussi