LOSC : Bielsa a craqué en conf de presse !

LOSC : Bielsa a craqué en conf de presse !©Media365
A lire aussi

Source : Media365 et vidéo L'Equipe, publié le mercredi 20 septembre 2017 à 23h12

Au cours d'une conférence de presse de plus d'une heure, Marcelo Bielsa n'a pas été épargné par les journalistes. Alors l'entraîneur de Lille a fini par imploser.

Morceaux choisis.

Depuis le début de la saison, Marcelo Bielsa reste calme et prend le temps d'expliquer ce qui, selon lui, fait que le LOSC n'a pas les résultats escomptés. Toujours dans le même style, en parlant lentement et en regardant le pupitre en conférence de presse. Mais ce mercredi, l'Argentin a craqué. Dans la dernière partie d'une conférence de presse surréaliste, "El Loco" s'est emporté quand des journalistes l'ont questionné, successivement, sur sa communication, la possible qu'il démissionne et son départ de Marseille. Marcelo Bielsa a alors oublié tous ses principes, a fixé son interlocuteur, a fait de grands gestes et a haussé le ton.



"Je ne démissionnerai sous aucun prétexte, même si l'on doit jouer le maintien toute l'année. La seule possibilité pour que je cesse de travailler ici, je vous réponds une fois pour toutes, c'est que je sois démis de mes fonctions. Et cela ne dépend pas de moi. J'ai une conviction tellement forte au sujet de ce projet et par rapport à ce que je fais que la seule façon d'interrompre ce projet, peu importe les circonstances et les résultats, pour ce qui dépend de moi, je vais continuer à travailler avec davantage d'efforts que ce que je fais tous les jours".

"Un ancien dirigeant de Marseille a dit l'autre jour que j'avais quitté Marseille car j'étais écrasé par la pression mise sur le poste d'entraîneur de l'OM. Quand j'ai démissionné de l'OM, ce dirigeant du club, qui après le match était alcoolisé, a commencé à crier sur mes collègues "Mexique ! Mexique ! Mexique !'' (ndlr : à l'époque, une rumeur envoyait Bielsa au Mexique). Le président de la fédération mexicaine m'a appelé, oui, et il s'est offusqué parce que je n'ai pas répondu à son appel. Je ne l'ai pas fait, justement pour qu'il n'y ait pas la moindre possibilité que quelqu'un puisse lier ma démission de l'OM avec une autre possibilité de travail. (...) Igor Levin (l'avocat de Margarita Louis-Dreyfus) et Philippe Pérez (alors directeur général de l'OM), deux jours avant le match contre Caen, m'ont annoncé que mes adjoints auraient une baisse de salaire de 10% sans discussion possible. Alors je suis parti. Cela n'a rien à voir".

"De la même manière que votre métier, quand il n'y a pas de victoire, c'est de considérer le pire scénario comme véridique. C'est pour cela que votre compagnie est souvent méprisable. (...) Je fais cela pour vous démasquer face au public. Pas tous, mais certains d'entre vous. Comme chez les entraîneurs, il y a dans votre profession des bons et des moins bons".

A un journaliste lui demandant pourquoi il n'a jamais clairement expliqué les raisons de son départ de l'OM : "Ce sont des mensonges ! Je me suis expliqué dans une lettre. Si demain vous la voulez, je vous la donnerai".
 
17 commentaires - LOSC : Bielsa a craqué en conf de presse !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]