Leipzig, l'adversaire de Monaco, est le club le plus détesté d'Allemagne

Leipzig, l'adversaire de Monaco, est le club le plus détesté d'Allemagne©Panoramic
A lire aussi

6Medias avec vidéo 365 - Perform, publié le mercredi 13 septembre 2017 à 20h10

Après avoir été humilié 4-0, le weekend dernier, en championnat, par Nice, l'AS Monaco va devoir se ressaisir pour son entrée en lice en Ligue des Champions, ce mercredi 13 septembre. Si les observateurs du football reprochent souvent à l'AS Monaco de ne pas remplir son stade, son adversaire du soir, le RB Leipzig, jouit d'une réputation désastreuse : celle du club le plus détesté d'Allemagne.



Comme le rapporte 20 Minutes, la marque autrichienne de boisson Red Bull a racheté en 2009 la licence d'un club de quartier de la banlieue de Leipzig afin de bâtir sa propre équipe de football. Depuis, le club gravit les échelons un par un à une vitesse fulgurante grâce à un investissement de 100 millions d'euros. En huit ans, le RB Leipzig passe de la 6e division du championnat allemand à disputer la plus prestigieuse des coupes européennes, la Ligue des Champions. Une réussite qui suscite de nombreuses critiques outre-Rhin.

Les supporters des autres clubs accusent le Red Bull de bafouer les valeurs du football allemand. Ils reprochent notamment au club le nom de l'équipe : le RB Leipzig. La Fédération allemande de football (DFB) interdisant à un club de porter le nom d'une marque, officiellement RB veut dire "RasenBallsport Leipzig" ("sport de balle sur pelouse", en français) mais la référence à la firme autrichienne n'est pas très discrète. D'autant plus que le logo du club est calqué sur celui de la boisson énergisante aux taureaux.



Ainsi, dans toutes les divisions qu'il a traversées, le RB Leipzig a rencontré l'hostilité des fans allemands à travers des banderoles explicites comme "J'aime la bière, je déteste Red Bull" ou "Pour que le football vive, boycottez Red Bull", explique Le Monde. En août 2016, une tête de taureau a même été lancée sur la pelouse pendant un match.

Les joueurs, eux, sont souvent considérés comme des mercenaires ayant succombé aux sirènes de l'argent plutôt qu'à la tradition. Ainsi, le 1er septembre dernier, l'attaquant du RB Leipzig Timo Werner, sélectionné en équipe nationale, s'est fait conspuer par certains fans de la Mannschaft lors d'un match à Prague face à la République tchèque.
 
9 commentaires - Leipzig, l'adversaire de Monaco, est le club le plus détesté d'Allemagne
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]