Lazio Rome: les caprices de Marcelo Bielsa

Lazio Rome: les caprices de Marcelo Bielsa©Reuters
A lire aussi

6Medias, publié le vendredi 15 juillet 2016 à 21h19

Après une volte-face inattendue la semaine dernière, Marcelo Bielsa a refusé le poste d'entraîneur de la Lazio Rome alors qu'il avait signé un contrat. Particulièrement remontés par cette histoire, les supporters du club romain ont manifesté jeudi 14 juillet dans les rues de la capitale italienne, réclamant la démission du président de la Lazio, Claudio Lotito.

Pour se défendre, l'homme d'affaires a donné sa version des faits dans La Repubblica, un quotidien italien. Selon lui, le responsable de ce couac retentissant serait Bielsa lui-même. L'ancien entraîneur de l'OM aurait formulé des requêtes très précises, qui ressemblent à des caprices.

"Je ne peux pas dire combien d'argent a été négocié sur le contrat, mais Bielsa a demandé des billets en première classe pour lui et ses cinq collaborateurs. Il voulait ensuite six voitures et six téléphones prépayés et seulement des hôtels cinq étoiles, a détaillé Claudio Lotito. Il m'a demandé de dépenser 30 millions d'euros sur un défenseur, 50 sur un autre. Que diable cela voulait-il dire de me demander de dépenser autant ? Et si on voulait me les donner gratuitement ?"

À l'image de son départ précipité de Marseille l'été dernier, Bielsa n'hésite pas à aller au clash avec ses dirigeants si ses demandes ne sont pas acceptées. "Bielsa est habitué aux plaines argentines sans limite, mais ici, nous sommes en Italie et il y a des lois qui doivent être respectées", a encore ajouté Lotito, qui a aussi joué la carte de la théorie du complot, mené par l'ennemi, l'AS Rome, pour expliquer ce revirement incroyable dans le dossier Bielsa.

 
7 commentaires - Lazio Rome: les caprices de Marcelo Bielsa
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]