"C'est un gorille"... Un journaliste sportif dérape à la télévision

"C'est un gorille"... Un journaliste sportif dérape à la télévision©Panoramic
A lire aussi

6Medias, publié le samedi 17 juin 2017 à 19h24

Le journaliste péruvien Philipp Butters est au cœur de la polémique. En direct sur la chaine de télévision péruvienne Willax, il s'est illustré par une sortie raciste, qui a immédiatement enflammé les réseaux sociaux.

Le journaliste parlait de Felipe Caicedo, l'international équatorien évoluant à l'Espanyol Barcelone, et il a tenu des propos racistes très violents : "Les Equatoriens ne sont pas noirs, ce sont des grands crocodiles (...).

S'ils font passer un test ADN à Caicedo, ils verront qu'il n'est pas humain... C'est un singe, un gorille".

Les réseaux sociaux ont tout de suite réagi, et de nombreux internautes ont apporté leur soutien au joueur. Il s'est lui-même exprimé sur Twitter : "Merci à tous ceux qui se sont prononcés contre le racisme. Il est clair pour moi que cet homme ne représente pas le Pérou".

Le gouvernement péruvien, ainsi que la Fédération péruvienne de football ont fermement condamné les propos du journaliste, tandis que le gouvernement équatorien demande des excuses officielles. La chaîne a décidé de suspendre l'émission du journaliste, au moins jusqu'à ce qu'il présente des excuses. Il ne s'est pas exprimé publiquement depuis, mais il s'est défendu sur Twitter, sans sembler regretter ses propos.

 
27 commentaires - "C'est un gorille"... Un journaliste sportif dérape à la télévision
  • Ce journaliste est vraiment un "crétin"(voir dictionnaire)et je ne le comparerai pas a un animal pour ne pas insulter cette pauvre bête

  • La jalousie que ces noirs gagnent de l'argent

  • il a un QI de poisson ce journaliste...! vous avez déjà vu un gorille avec une crête de coq sur la tête et toucher 10 millions par an pour jouer avec une baballe ?..... :-)

  • Il est clair que les propos et les termes employé par ce commentateur ont une orientation et visée à blesser celui à qui cela s'adresse !!!
    Il faut donc lui rétorquer que les animaux en général et les gorilles en particulier sont utiles contrairement à lui ....!!!!
    Moi j aimerais bien qu on me traite de BONOBO ..Hi hi hi

  • Le problème est qu'on en est là:
    -reprenons l'exemple du terme "gorille"...
    ...on croise un garde du corps baraqué d'une quelconque star, on dit "c'est un de ses gorilles"...ça passe sans problème...expression usuelle, patatipatata...rien à dire.
    ...on croise un garde du corps baraqué "black" d'une quelconque star, on dit "c'est un de ses gorilles"...et paf! là c'est "racisme", "xénophobie", etc...
    Non, mais sérieusement, on en est là! Rappelez-vous (ou pas) le cas de ce basketteur, comparé à un singe par un journaliste, qui souhaitais par là (j'ai vu les images) louer l'agilité du joueur malgré son gabarit....Paf ! "racisme", etc, qu'ils ont dit, les internautes!
    Il y a un moment, il faut arrêter les con...ries !!!! Il y a un moment, il faudra que tous ces assos qui sont sensées lutter contre le racisme, sont en train de faire fausse route dans leur action, et desservent plus qu'autre chose, par leur stupidité, leurs interprétations aléatoires et fantaisistes de la moindre phrase, du moindre mot, la (noble) cause qui est la leur !!!

    Et oui, tu peux dire aussi l'Algérie aux Algériens ou l'Afrique aux Africains, tout le monde applaudit.
    Mais va dire la France aux Français! là c'est considéré comme du racisme.

    Tout à fait d'accord ,les internautes ne doivent pas faire les lois ,ou alors où va-t-on ?

    En fait tu n'as rien compris : il ne s'agit pas ici simplement de vocabulaire comme tu veux le faire croire mais bien d'une intention raciste quand le journaliste dit que ce joueur noir n'est pas un humain mais un singe et que l'examen de ses gènes le prouverait (sic!). L'intention est d'autant moins amicale qu'il s'agit d'un joueur de l'équipe adverse (équatorienne).
    Peut être que si on trouvait un gène de la connerie, tu en serais porteur !

    filomène , ne prenez pas les internautes ou enfants du bon dieu pour des canards sauvages; vous savez très bien ce que veut dire l'expression "la france aux français" et par quel parti politique raciste et xénophobe elle est reprise !!!

    Entièrement d'accord bientôt on ne pourra plus rien dire et appeler un chat un chat.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]