Van Persie-Rooney, les associés

Robin Van Persie est efficace avec Manchester United. (Reuters)

Robin Van Persie est efficace avec Manchester United. (Reuters)

Associés pour la première fois en milieu de semaine, Robin Van Persie et Wayne Rooney ont déjà affiché une belle entente sur le terrain. Les deux attaquants de Manchester United devraient à nouveau être sur le terrain ensemble dimanche face à Newcastle, lors de la 7e journée de Premier League.

Le deuxième acte vient tout juste de débuter mardi à Cluj, quand Robin van Persie, déjà auteur, de l’épaule, de l’égalisation en première période, double la mise de superbe manière et offre à Manchester United sa deuxième victoire de rang en Ligue des champions (2-1). Encore servi par Wayne Rooney, le Néerlandais prolonge au fond des filets roumains la longue ouverture de son coéquipier d’un modèle d’extérieur du pied gauche, signant ainsi son septième but en huit matches depuis son arrivée à Manchester United.
 
Un début tonitruant pour la nouvelle star des Red Devils, dont l’entente avec Rooney, double passeur décisif, est l’autre bonne nouvelle de ce déplacement en Transylvanie. Car si l’adaptation à son nouveau club de l’ancien Gunner est un modèle du genre, sa complémentarité avec le numéro 10 de MU est elle loin d’être évidente.  Il faut dire que ce dernier, blessé à la cuisse face à Fulham fin août, a été écarté des terrains pendant quatre semaines, voyant Shinji Kagawa s’imposer dans le onze de départ de l’équipe. Mais c’est à la place du Japonais, dans une position très décrochée, que Rooney a brillé à Cluj, pour sa première titularisation dans le même onze de départ que "RVP".
 

"Il y aura toujours un problème parce que tout le monde s’attend à ce que soit une association miracle, estime Alex Ferguson, qui a donc choisi de ne pas aligner les deux hommes côte à côte sur le front de l’attaque. Leur meilleur atout est que chacun peut changer le cours d’un match. C’est très important. Et ce qui compte, ce n’est pas forcément qu’ils combinent entre eux mais plutôt qu’ils aient la capacité de terminer les actions." Félicité par Van Persie pour sa prestation, Rooney, qui a subi son lot de critiques depuis l’entame de la saison, a également reçu le soutien de son capitaine, pas franchement réputé pour manier la langue de bois.

Pour Patrice Evra, "les gens ont la critique facile. Ils parlaient tellement de Robin que j’ai cru que nous n’avions qu’un attaquant. Robin est un joueur incroyable et c’est très bien mais on ne doit pas oublier ce que Wayne Rooney a fait pour ce club." Désormais dans l’ombre du Batave, Wayne Rooney a prouvé mardi qu’il pouvait s’accommoder de cette situation, comme d’un positionnement plus reculé qu’il a déjà occupé à de nombreuses reprises, ce qui devrait encore être le cas dimanche sur la pelouse de Newcastle. Mais avec la concurrence d'Hernandez, Kagawa et Welbeck, il sait qu'il ne doit plus traîner en route pour redevenir un titulaire indiscutable.

Auteur d’un doublé en Ligue des champions, Robin van Persie, qui a porté son total de réalisations à sept en huit matches, est déjà comme chez lui à Manchester United. Un match qui marquait la première titularisation de Wayne Rooney, double passeur décisif, avec le Néerlandais, pour une collaboration qui s’est avérée fructueuse. Ce duo tant attendu, mais avec Rooney dans une position très décrochée, devrait à nouveau être aligné dimanche à Newcastle.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

dernier match
Le Sport sur votre mobile