Chelsea, la belle affaire

Cahill et les Blues ont joué un mauvais tour à Tottenham. (Reuters)

Cahill et les Blues ont joué un mauvais tour à Tottenham. (Reuters)

Chelsea est allé chercher un précieux succès sur la pelouse de Tottenham (4-2), ce samedi, dans le cadre de la 8e levée de Premier League. Une belle opération pour les Blues qui prennent leurs aises dans le fauteuil de leader du championnat. Les Spurs, eux, marquent le pas après quatre succès de rang outre-Manche.

Toute série a une fin et celle de Tottenham s'est arrêtée brutalement ce samedi contre Chelsea sur sa pelouse de White Hart Lane. Fort de quatre succès de rang en Premier League, dont un tonitruant sur la pelouse de Manchester United le 29 septembre dernier (2-3), le Hotspur a logiquement craqué face à des Blues qui se présentaient au coup d'envoi comme les leaders incontestables de ce nouvel exercice outre-Manche. Et devant Hazard, Mata, Oscar et Sturridge, André Villas-Boas, l'entraîneur des Lillywhites débarqué le 4 mars dernier par le tout nouveau champion d'Europe en titre, a pu apercevoir ce qui manquait à son équipe pour rivaliser avec son ancienne formation.

Avant même le coup d'envoi de la rencontre, le technicien portugais avait décidé de se passer des services d'Hugo Lloris, un portier pourtant héroïque avec la France en Espagne, et de titulariser son Français William Gallas en défense centrale. Malheureusement pour le "Special Two", Brad Friedel et l'ancien défenseur de l'OM vivaient un début de rencontre compliqué devant des voisins bien décidés à imposer leur supériorité technique. Jouant davantage sur le physique, les locaux craquaient même dès la 17e minute de jeu sur une relance de la tête de Gallas plein axe. A la retombée du ballon, Gary Cahill claquait une reprise fatale au portier américain, lequel était trop emprunté plein centre pour détourner un ballon venu se loger sous sa barre transversale (17e, 0-1). Et si Mata ratait la mise à mort des locaux peu avant le repos (39e), la seconde période allait lui donner l'occasion de se refaire.

Fautif sur le premier but encaissé par les siens, William Gallas n'était pas lui non plus loin de penser la même chose après son coup de tête égalisateur en début de seconde période (47e, 1-1). Malheureusement, la suite des événements lui donnait tort avec une série de mauvais choix dans l'axe de la défense. Passé le but de 2-1 de Defoe sur un tir raté de Lennon à droite (54e), l'ancien Marseillais se rendait encore coupable d'un mauvais dégagement dans l'axe aussitôt bonifié par un international espagnol oublié par Del Bosque pour le dernier choc contre la France en éliminatoires de la Coupe du monde 2014 (66e, 2-2). Trois minutes plus tard, c'était encore le Tricolore qui oubliait l'ancien Valencien pour lui permettre de récupérer une passe laser d'Eden Hazard dans le trou (69e, 2-3). KO sur le bord du terrain, "AVB" n'était même pas encore au bout de ses peines et voyait dans le temps additionnel ses anciens protégés Mata et Sturrdige faire la paire. Côté gauche, le premier décalait le second au deuxième poteau pour un 4-2 largement mérité. Leader, Chelsea a consolidé son rang. Et prouvé à son ancien technicien qu'il se porte bien mieux sans lui... 

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

dernier match
Le Sport sur votre mobile