C'est parti pour United!

Robin Van Persie a marqué son premier but sous ses nouvelles couleurs. (Reuters)

Robin Van Persie a marqué son premier but sous ses nouvelles couleurs. (Reuters)

Après une défaite initiale concédée lundi sur la pelouse d'Everton (1-0), Manchester United s'est repris, samedi après-midi, à Old Trafford, en s'imposant devant Fulham (3-2), à l'occasion de la deuxième journée de Premier League. Mené suite à un but de Damien Duff en début de rencontre, MU a bien réagi via Robin Van Persie (10e), Shinji Kagawa (35e) puis Rafael (41e). Nemanja Vidic, contre son camp, a permis aux visiteurs de réduire l'écart (64e).

Usain Bolt a dû apprécier. De passage samedi à Manchester, où il a paradé avec ses trois médailles d’or glanées à Londres, le sprinteur jamaïcain s’est sans doute un peu reconnu dans le spectacle offert par United contre Fulham sur la pelouse d’Old Trafford (3-2). A la manière du champion olympique, qui peine parfois à sortir des starting-blocks, les Red Devils ont débuté timidement leur deuxième match de la saison mais ont écrasé les débats dès qu’ils ont accéléré le rythme, avant de (trop) dérouler. De quoi oublier le faux départ qu’ils avaient commis à Everton (0-1), en début de semaine.

S’il y avait le moindre doute concernant le potentiel réel de ce Manchester-là, et de ses recrues, il est levé. En plus du strict bilan comptable, Alex Ferguson peut se satisfaire de l’intégration de ses deux recrues phares de l’intersaison, Shinji Kagawa et le dernier arrivé Robin van Persie, qui ont tous les deux marqué face aux Cottagers. Le choix du technicien mancunien d’aligner d’entrée l’attaquant néerlandais aux dépens d’un Wayne Rooney boudeur sur le banc était osé, surtout après une entame gâchée par l’ouverture du score précoce de Damian Duff (1-0, 3e), mais il s’est vite avéré judicieux.

De Gea se troue... puis sauve les siens

Car c’est bien "RVP", acheté pour environ 30 millions d’euros à Arsenal, qui a remis ses nouveaux coéquipiers dans le droit chemin en reprenant du gauche un centre de Patrice Evra (1-1, 10e). Un bijou et une glissade vers le public plus tard, l’ancien Gunner était déjà accepté par les fans de MU. Shinji Kagawa, lui, n’a pris la place de personne au milieu du terrain. Sa présence s’impose même déjà d’elle-même tant l’ancien stratège du Borussia Dortmund fluidifie le jeu offensif. Ce n’est certes pas sur un éclair de génie qu’il a doublé la mise pour les Diables Rouges (2-1, 35e), mais il a eu le mérite d’être là, à l’affût, sur une frappe de Michael Carrick repoussée dans ses pieds par le malheureux Mark Schwartzer.

Le seul problème de cette équipe mancunienne est sa défense, en chantier avec les blessures de Rio Ferdinand, Chris Smalling, Phil Jones et Jonny Evans. Malgré le retour dans l’axe de Nemanja Vidic et la fougue dans le couloir droit de Rafael, qui a creusé l’écart avant la pause en reprenant de la tête une offrande d’Ashley Young (3-1, 41e), l’arrière-garde de United n’a pas vraiment rassuré. C’est d’ailleurs sur une sortie hasardeuse de David De Gea que Fulham a égalisé, le ballon ayant rebondi sur le talon du défenseur central serbe (2-3, 64e). Tant qu’ils seront friables à ce point, et même si le gardien espagnol est aussi capable du meilleur comme sur cette parade salvatrice (90e+7), les Red Devils ne seront pas à l’abri.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !

Le Sport sur votre mobile
en images
La Coupe pour le Real Faire sans lui La réponse de Giroud Liverpool n'oublie pas Hillsborough L'essai du Barça
à lire aussi