Le débrief du week-end de Premier League

Le débrief du week-end de Premier League©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le lundi 23 octobre 2017 à 09h01

Harry Kane a bien enfoncé Liverpool alors qu'Alexandre Lacazette a participé à la fête des Gunners. Voici le débrief de la 9eme journée de Premier League.

Le « Big Game » du week-end

Le choc a tourné court. En moins d'un quart d'heure, Tottenham a plié Liverpool avant de dérouler (4-1). Etait-ce une surprise ? Absolument pas. Il n'y a véritablement pas eu photo entre les Spurs, invaincus depuis deux mois en Premier League, bien rôdés et menés par Harry Kane, et les Reds, qui n'ont empoché que six points lors des six dernières journées. Encore trompés par une défense fébrile et un gardien de but inquiétant, les hommes de Jürgen Klopp ont encore plongé à la neuvième place du championnat, alors que leurs adversaires ont grimpé à hauteur de Manchester United. Le contraste en dit long.

Le joueur du week-end

Y a-t-il un attaquant plus étincelant que lui en ce moment sur le Vieux Continent ? Encore auteur d'un doublé devant Liverpool, Harry Kane fait tomber toutes les barrières. Le buteur des Spurs a aussi mis fin à la malédiction en inscrivant son premier but à Wembley en Premier League, au bout de son 29eme tir. Il poursuit son ascension dans la hiérarchie des attaquants (même si Gary Lineker le considère déjà comme le meilleur) et éveille l'appétit du Real Madrid. Il n'est pas seulement le joueur du week-end. Mais probablement celui du mois.

Le « Frenchie » du week-end

Un temps, Arsenal a tremblé à Everton. Longtemps, Alexandre Lacazette a souffert. Secoué par l'agressivité des Toffees, l'ancien joueur de l'Olympique Lyonnais s'est remis en ordre de marche en même temps que les Gunners, dimanche, pour finalement donner l'avantage aux siens avant le dernier quart d'heure. Capital pour l'équipe londonienne, son 27eme but toutes compétitions confondues en 2017 a fait de lui le meilleur buteur français des cinq grands championnats cette année. Il plane.

La stat du week-end

Liverpool a la tête dans le seau. Parmi les cadors de Premier League, les Reds disposent de la pire défense du championnat depuis le début de saison. Plus inquiétant encore, ils n'avaient jamais concédé 16 buts en 9 journées depuis la saison 1964-1965. Leur gardien de but Simon Mignolet, coupable à 13 reprises depuis qu'il garde la cage de son équipe, a une vraie responsabilité.

 
0 commentaire - Le débrief du week-end de Premier League
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]