La machine Chelsea est lancée

La machine Chelsea est lancée©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le jeudi 15 décembre 2016 à 19h34

En l'emportant sur le terrain de Sunderland (0-1), Chelsea garde ses six points d'avance sur Liverpool et Arsenal et s'impose de plus en plus comme le prétendant principal au titre sous la coupe d'Antonio Conte.

Au soir de la 6eme journée et d'une défaite cinglante sur le terrain d'Arsenal (3-0), Chelsea comptait dix points mais restait sur deux défaites d'affilés en championnat et pointait à la 7eme place. Mais depuis ce 24 septembre, les hommes d'Antonio Conte sont tout simplement intouchables. Dix victoires plus tard en autant de matchs, les Blues caracolent en tête de la Premier League avec 40 points. Un 30/30 qui valide un choix fort du coach italien. En effet, l'ancien sélectionneur de la Nazionale n'a pas hésité à bouleverser les habitudes en choisissant un système qui lui avait offert le succès à la Juventus, le fameux 3-5-2. Et forcément il a fallu faire des choix forts. Persona non grata sous Mourinho, Victor Moses s'impose depuis le début de la saison comme l'un des meilleurs joueurs de Chelsea au poste de latéral droit quand Diego Costa retrouve son instinct de buteur, bien entouré par Hazard et Pedro. « Je suis satisfait de cette victoire (contre Sunderland) parce que gagner 10 matchs d'affilés dans ce championnat n'est pas une chose facile à faire, a concédé Conte en conférence de presse. Je suis ravi pour mes joueurs car ils le méritent pour l'engagement qu'ils ont mis tous les jours, à l'entraînement comme lors des matchs. C'est un bon comportement de la part de tous les joueurs, nous devons continuer ainsi. »


Et s'il y a un joueur qui est le symbole de ce comportement, c'est bien Cesc Fabregas. Le milieu de terrain espagnol a été la première victime du changement du système, lui qui est resté complètement sur le banc cinq fois cette saison. Titulaire à seulement trois reprises dont deux lors des trois derniers matchs, l'ancien Barcelonais redevient décisif, lui qui n'est que l'ombre de lui-même depuis l'année dernière. Auteur d'une passe décisive lors du succès à City (1-3), le 3 décembre dernier, l'international ibérique (110 sélections) a offert la victoire aux siens mercredi à Sunderland (0-1). Une force de caractère qui plaît à Conte qui a toujours pu compter sur des guerriers depuis ses débuts d'entraîneur. « Cesc est un bon exemple pour les autres joueurs car ce n'est que son 3eme match en tant que titulaire mais ce mois-ci il a eu un comportement fantastique, une bonne attitude et un grand engagement. Je suis ravi pour lui parce que sa réponse a été très bonne ». À la manière d'un José Mourinho avant lui, Antonio Conte montre lui aussi qu'il est un grand meneur d'hommes et que les résultats parlent pour lui.
 
1 commentaire - La machine Chelsea est lancée
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]