Comme Rooney, ils ont bouclé la boucle

Comme Rooney, ils ont bouclé la boucle©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le lundi 10 juillet 2017 à 11h17

C'est désormais officiel, Wayne Rooney rentre à la maison et est de retour à Everton. Formé chez les Toffees, avec qui il a fait ses débuts en pro en 2002, l'international anglais revient chez lui pour terminer une carrière en beauté à l'image de certains footballeurs qui ont réussi à revenir chez eux par la grande porte.

Frank Rijkaard (Ajax Amsterdam, 1980-1987 et 1993-1995)

L'ancien coach du FC Barcelone est un pur produit de la formidable formation de l'Ajax dans les années 1980. Le milieu de terrain fait ses débuts avec les Ajacides en 1980 et remportera 3 championnats, trois coupes nationales et une Coupe des coupes jusqu'en 1987 (206 matchs, 46 buts). S'il connaît ses années de gloires sous le maillot du Milan AC avec ses compatriotes Ruud Gullit et Marco Van Basten, Frank Rijkaard décide de rentrer au bercail après la défaite en finale de la Ligue des Champions contre l'OM en 1993. Pour sa deuxième vie à l'Ajax (55 matchs, 19 buts), il recule en défense centrale et remporte deux coupes nationales mais surtout la C1 en 1995. Un dernier titre pour terminer une carrière en apothéose.

Juan Roman Riquelme (Argentinos Juniors, 1995-1996 et 2014 / Boca Junior, 1966-2002 et 2007-2014)

On pourrait dire que le fantasque milieu argentin a réussi deux retours. Formé aux Argentinos Junior, Riquelme n'y a joué aucun match en pro. En 96, à 18 ans, ce n°10 à l'ancienne a pris la direction de l'un des plus grands clubs argentins : Boca Junior. Il y jouera six saisons (194 matchs, 44 buts et 81 passes) avant de faire le grand saut vers l'Europe et le FC Barcelone. Un échec que son passage à Villereal atténuera avec notamment une demi-finale de Ligue des Champions. Et c'est enfin le retour à la maison au sein de la Bombonera. Sept nouvelles années sous le maillot bleu et jaune de Boca et avec une troisième Libertadores et deux titres de champions. Cette réussite et sa classe lui permettent d'acquérir le statut d'idole n°1 du club devant Maradona. Pour boucler la boucle, il rejoint en 2014 les Argentinos, alors en D2, qu'il fera monter en Première Division avant de prendre sa retraite.

Tomas Rosicky (Sparta Prague, 1998-2001 et 2016-?)

Le « Petit Mozart » a fait ses premiers pas en pro sous les couleurs du Sparta Prague en 1998. Il y connaît la Ligue des Champions et remporte le titre de Meilleur Tchèque de l'année en 2001. Une exposition et un talent qui lui permettent de rejoindre le Borussia Dortmund. En six ans, sa cote va exploser et il rejoint Arsenal. Dix années dans la capitale anglaise faites de joie mais aussi de beaucoup de blessures. En fin de contrat l'année dernière, il n'a pas été prolongé et a donc fait son retour à Prague. Malheureusement, il n'a joué que le premier match de la saison avant de voir un problème au tendon d'Achille le tenir écarter des terrains.

Fernando Torres (Atletico Madrid, 200-2007, 2015-?)

« El Nino » est une véritable idole à Madrid. Enfin du côté de l'Atletico. Fernando Torres est un enfant du club et les supporters ne l'ont jamais oublié. Ayant fait ses débuts avec les Colchoneros en 2001 à seulement 17 ans et devient même capitaine du club à 19 ans au moment de la remontée en Liga. Face aux difficultés financières du club et d'un désir de progresser, il rejoint Liverpool pour 36 millions d'euros en 2007. Il va clairement exploser dans le nord de l'Angleterre et avec l'Espagne. C'est lui qui offre à la Roja son premier titre majeur avec l'Euro 2008. Ses passages à Chelsea et Milan restent anecdotiques avant le grand retour à Vicente Calderon sous la forme d'un prêt de deux ans en 2015. S'il n'a remporté qu'un titre de champion de D2 avec les Rojiblancos, Torres reste comme l'un des plus grands joueurs du club.

 
0 commentaire - Comme Rooney, ils ont bouclé la boucle
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]