Francfort, un promu, des promesses

Francfort est la surprise de ce début de saison en Bundesliga. (Reuters)

Francfort est la surprise de ce début de saison en Bundesliga. (Reuters)

Promu parmi l'élite du football allemand, Francfort réalise un début de saison aussi surprenant que convaincant. Invaincus après six journées, les Aigles espèrent confirmer leurs belles promesses sur le terrain du Borussia Mönchengladbach, ce dimanche, à l'occasion de la 7e levée de Bundesliga.

La Bundesliga, c’est comme les trains.  "Attention, une surprise en cache une autre". Si le titre fait l’objet d’une superbe lutte depuis deux saisons entre le Bayern Munich et le Borussia Dortmund, le championnat révèle aussi des formations inattendues. Hoffenheim, Fribourg, Mayence, Mönchengladbach, tous ont animé les derniers automnes… voire les exercices entiers comme les Poulains la saison passée, 4e du championnat grâce à un Marco Reus intenable, élu au final footballeur allemand de la saison par la presse.

La flèche s’est envolée pour Dortmund et Gladbach semble orphelin. 13e, Lucien Favre et ses hommes s’attendent en plus à souffrir face à la nouvelle star de Bundesliga, l’Eintracht Francfort. Le promu n’en finit plus d’enquiller buts et victoires. Le grand spécialiste de l’ascenseur ces dernières saisons est cette fois parti comme une fusée et abat les records un à un. Premier promu de l'histoire à enchaîner quatre victoires de suite pour lancer sa saison, le club dirigé par Armin Veh, champion en 2007 avec le VfB Stuttgart, compte déjà 16 points en six matches. Le fruit d’une tactique défensive construit autour d’un mur, seule arme du petit poucet ?

Le colosse Meier et l’espoir Rode en chefs de file

Que nenni ! Fidèles à la réputation d’un championnat jugé comme l’un des plus offensifs d’Europe, les Aigles mitraillent à tout va les buts adverses. Pas moins de 16 buts en six matches et un artificier maison qui affole les défenses matches après matches. Alexander Meier, 29 ans, est l’une des révélations de ce début de saison. Ce colosse d’1m96 a déjà trouvé à quatre reprises le fond des filets après avoir inscrit 17 buts l’an passé en deuxième division pour participer grandement à la remontée du club.

L’ancien espoir d’Hambourg ne se sert pas quasi-exclusivement de sa tête comme un certain Jan Koller, entré dans la légende de la Bundesliga. Non, Meier dispose aussi d’une solide technique à l’image de sa réalisation le week-end dernier avec un bon jeu en pivot suivi d’une reprise puissante du droit pour égaliser contre Fribourg. Six minutes plus tard, il doublait la mise pour offrir un cinquième succès aux siens, le seul match nul ayant été concédé face aux champions en titre, le Borussia Dortmund (3-3). Meier, bien épaulé par le Canadien Occean, co-meilleur buteur de deuxième division l'an passé quand il évoluait au Greuther Fürth, n’est pas le seul à s’illustrer puisque le milieu relayeur Sebastian Rode, 22 ans et international espoirs, serait déjà courtisé par les meilleures formations.

Francfort chasse du coup l’euphorie. Cette semaine, Veh a rappelé que l’objectif premier était le maintien. Hors de question d’endosser le costume de favori face aux Poulains ce dimanche. Après tout, les Aigles avaient connu aussi un bon départ lors de leur dernier passage dans l’élite. Avant de plonger l’hiver venu et de rater le train du maintien, laissant la place de barragiste… au Borussia Mönchengladbach.

Pariez sur le football avec PMU.fr, jusqu'à 170€ offerts !