Ribéry et la colonie française du Bayern

Ribéry et la colonie française du Bayern©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le vendredi 21 juillet 2017 à 10h51

Au Bayern Munich depuis dix ans, Franck Ribéry a vu débarquer cet été Corentin Tolisso. L'arrivée de l'ancien Lyonnais porte à trois le nombre de Français dans l'effectif munichois pour le plus grand plaisir de l'ancien Marseillais.

Après avoir pas mal bourlingué durant ses premières années en pro, Franck Ribéry a trouvé le club qui lui correspondait. En signant en 2007 pour le Bayern Munich, le Français ne s'imaginait sûrement pas être en Bavière dix ans plus tard. C'est pourtant le cas et après deux saisons plombées par les blessures - morales et physiques - l'ex international français s'est trouvé une seconde jeunesse l'année dernière sous les ordres de Carlo Ancelotti. Véritable taulier du vestiaire munichois, Ribéry doit maintenant jouer les grands frères. Seul représentant français ces dix dernières années en Bavière, l'ancien Messin a vu débarquer Kingsley Coman en prêt ces deux dernières saisons avant que le club ne lève l'option de l'ancien Turinois. Après un premier exercice réussi, Coman a marqué le coup la saison dernière et n'a que très peu joué. « Kingsley est un bon joueur, mais il doit, comme tout autre joueur, accepter aussi qu'il y a beaucoup de concurrence », confie le n°7 à Bild.
Un problème Coman ?
Pour lui, tout est une question de comportement et c'est là que le bas blesse pour le joueur formé au PSG. « Bien sûr, il a un état d'esprit différent que moi, peut-être que je vais un peu plus vers les gens et suis plus taquin que lui. Mais il est fondamental pour Kingsley qu'il apprenne mieux la langue. Vous devez être en mesure de communiquer, de comprendre la vie et le club. Même si vous faites des erreurs : essayer ». Sous-entendant que Kingsley Coman n'était pas complètement intégré dans le collectif bavarois, Corentin Tolisso pourrait être la solution au problème Coman. Fraîchement débarqué chez le champion d'Allemagne, l'ancien Lyonnais fait partie de la même génération que l'ancien ailier de la Juventus.
L'exigence du Bayern Munich
Après seulement deux matchs de préparation, « Coco » semble déjà parfaitement à son aise dans le système de Carlo Ancelotti comme l'a prouvé sa prestation contre Arsenal mercredi. Mais, cela reste des matchs amicaux et Franck Ribéry a tenu à prévenir son ainé. « Tolisso est un bon garçon. Je lui ai dit qu'il devrait arriver avec confiance. Il doit comprendre qu'il ne joue plus à Lyon, mais avec un des plus grands clubs du monde. En Bavière, vous devez toujours gagner, toujours jouer au top niveau. » Avec Willy Sagnol comme nouvel adjoint d'Ancelotti, le Bayern renoue avec sa filière française qui avait fait son succès durant les années 2000.

 
0 commentaire - Ribéry et la colonie française du Bayern
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]