Grosjean n'y est pour rien...

 koba

Reuters