GP d'Espagne : Lauda charge Hamilton, Wolff tempère

GP d'Espagne : Lauda charge Hamilton, Wolff tempère©Media365

Guillaume MARION, publié le dimanche 15 mai 2016 à 15h27

Le début du Grand Prix d'Espagne a été le théâtre d'un accrochage entre les deux pilotes Mercedes. Dès le premier tour, Hamilton et Rosberg ont été contraints d'abandonner. Chez l'écurie autrichienne, cet accrochage fait parler.

Coup de théâtre à Barcelone. Dès le quatrième virage du premier tour, Lewis Hamilton et Nico Rosberg se sont percutés. Si l'Allemand avait pris un meilleur départ que le Britannique, ce dernier a tenté de le dépasser, les deux monoplaces ont fini out d'entrée. L'écurie Mercedes subit un sérieux contrecoup pour ce Grand Prix d'Espagne. Forcément, les réactions sur cet incident étaient attendues. Niki Lauda, l'ancien pilote autrichien et désormais directeur non-exécutif chez Mercedes, a donné son avis sur cet accrochage. « La faute revient à Lewis Hamilton. Il a été trop agressif et n'avait pas besoin de faire ça à ce moment-là, analysait-il. C'est inacceptable ! Je vais maintenant parler aux deux pilotes et voir ce qu'ils en disent... » Si Lauda s'en prend directement au pilote britannique, le dirigeant de Mercedes Motorsport, Toto Wolff, a lui tenu à tempérer. « Un pilote n'a pas 100 % de faute. Niki (Lauda) a le point de vue d'un pilote : toujours noir ou blanc. Si on regarde la situation, ce n'est pas tout à fait clair. Ce n'est vraiment pas évident de déterminer qui a commis la faute. ils ne se sont pas parlé », jugeait Wolff.

 
8 commentaires - GP d'Espagne : Lauda charge Hamilton, Wolff tempère
  • l"orgueil d'Hamilton est trop énorme pour admettre de se faire dépasser à la régulière par plus fort que lui

  • L'un dit ce qu'il pense et l'autre est diplomate pour essayer de préserver l'équipe.

  • depuis quand Mercedes est autrichienne ? pour moi le fautif c'est Hamilton il a forcé le passage mais Rosberg ne l'a pas laissé faire c'est simple !

  • Malgré tout le respect à Lauda eu égard à sa carrière, il a tort et prend visiblement parti.
    Rosberg autant que Hamilton sont tempétueux, parfois maladroits. Là, sur ce GP, Rosberg a clairement calculé son "mauvais" coup et a viré à droite brutalement, fermant la porte à Hamilton, trop pressé.
    Hamilton aurait dû réfléchir un peu et porter l'estocade au bon moment.
    Wolff en vrai patron, juge les 2 pilotes responsables. Zéro pointé. Feront mieux la prochaine fois.
    Cela redonne un tant soi peu d'intérêt à la discipline qui se meurt...

  • Hamilton est un sale petit prétentieux,c'est effectivement de sa faute, Niki Lauda c'est de quoi il parle, mais pour le grand cirque le F1 on pardonne trop de chose à cet anglais

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]