GP de France, le retour du mort-vivant ?

La F1 pourrait finalement faire escale au Castellet en 2013.

La F1 pourrait finalement faire escale au Castellet en 2013.

Alors que l'on pensait le projet mort-né, Bernie Ecclestone a annoncé dimanche qu'un Grand Prix de France pouvait être inscrit au calendrier de la prochaine saison. Le circuit Paul Ricard, au Castellet, est favori pour accueillir cette épreuve.

La défection du Grand Prix de New York, qui devait faire son entrée au calendrier de la F1 l’an prochain, semblait devoir favoriser l’émergence d’un nouveau Grand Prix exotique, avec la candidature assumée du Qatar notamment. Pourtant à ce jour, alors que Bernie Ecclestone travaille au maintien d’une saison à 20 dates, ce n’est pas vers le Moyen-Orient que le grand argentier de la Formule 1 s’est tourné mais vers un Vieux continent qu’il considérait dépassé il y a peu. Plus précisément vers la France, qui n’a plus organisé de Grand Prix depuis 2008.      

Le 25 septembre dernier, la ministre des Sports Valérie Fourneyron signifiait aux défenseurs des projets du Castellet et de Magny-Cours le refus de l’Etat de subventionner un éventuel Grand Prix de France, sonnant ainsi le glas croyait-on des desseins varois et nivernais. Un mois plus tard, la cause est effectivement entendue pour le circuit de Nevers mais Stéphane Clair, le directeur du Paul Ricard High Tech Test Track, l’assure: "On n’a jamais été aussi proche de trouver un fonctionnement et une date. Notre budget de 30 millions d’euros est d’ores et déjà bouclé. On a aujourd’hui 90% de chances d’avoir un GP de France en 2013. J’espère sincèrement que cela va aboutir."

Bernie Ecclestone l’espère aussi, comme il l’a confié ce dimanche en marge du Grand Prix d’Inde, à l’occasion d’une rencontre organisée avec la presse pour son 82e anniversaire. "En ce qui me concerne, c'est oui, a-t-il alors clamé. Le contrat est prêt, le stylo est prêt. S'ils sont disposés à payer, qu’importe le circuit, nous sommes prêts à leur faire une place au calendrier." Reste au moins une inconnue: quand ? Initialement, le Grand Prix de New York devait se tenir le 16 juin, entre les rendez-vous de Montréal et de Silverstone. Les responsables du circuit du Castellet souhaiteraient davantage de temps, tablant sur le 1er septembre, une semaine après Spa et huit jours avant Monza. 

en images
Nouveau doublé Roue dans roue Nouvelle tête Caramba, encore raté ! "Cheeeese"