Schumi, et maintenant?

Michael Schumacher doit se poser pas mal de questions. (Reuters)

Michael Schumacher doit se poser pas mal de questions. (Reuters)

De quoi sera fait l'avenir en Formule 1 de Michael Schumacher ? La question mérite d'être posée alors que le septuple champion du monde est poussé vers la sortie chez Mercedes depuis l’annonce de l'arrivée la saison prochaine du Britannique Lewis Hamilton. Le pilote allemand de 43 ans voudrait poursuivre l’aventure en F1, mais où ? Sauber semble être sa seule option.              

Suzuka et Schumacher. Un tracé parmi les plus appréciés de la saison avec son enchaînement de courbes rapides, et un pilote entré dans la légende de la F1. Entre les deux, une histoire forte s’est nouée, faite de moments inoubliables et de rendez-vous ratés. Comme le Grand Prix de 1998, où l’Allemand perdit le titre mondial face à Mika Häkkinen en raison d’un abandon. Deux ans plus tard, le Baron Rouge y décroche son troisième titre mondial, le premier avec Ferrari, pour prendre une superbe revanche. Qui plus est, un an après son terrible accident à Silverstone.

Le cru 2012 devrait aussi, à sa manière, écrire un nouvel épisode de la romance compliquée entre Schumi et le tracé japonais. Vendredi dernier, l’avenir en F1 de l’enfant de Kerpen s’est largement assombri avec l’annonce de l’arrivée de Lewis Hamilton chez Mercedes, suivie d’une confirmation par la marque à l’Etoile du départ de Schumacher. Pour autant, il semble prématuré de parler de retraite, l’Allemand hésitant à rempiler.

Encore lui faut-il trouver une nouvelle écurie. Et c’est là que le bât blesse, puisque les baquets disponibles ne sont pas légion. Si la rémunération ne devrait pas être un obstacle - l’Allemand pouvant même apporter un budget via un sponsor personnel encore mystérieux - les écuries susceptibles de l’accueillir ne sont pas nombreuses. De plus, on imagine mal Schumi rejoindre une écurie de fond de grille pour simplement poursuivre une carrière où il n’a plus rien à prouver. Cette hypothèse aurait en plus un petit côté pathétique, celui d’un pilote s’acharnant à refuser la retraite à 43 ans.

Sauber, la seule option ?

Reste deux thèses. La première ? Ferrari, bien sûr. Puisque Massa reste sur un siège éjectable en raison de ses performances insuffisantes, pourquoi ne pas imaginer un retour au sein de la firme italienne ? Le paddock en bruisse déjà... Mais difficile d’imaginer Fernando Alonso, tout puissant au sein de la Scuderia, accepter une telle collaboration. L’autre option se nomme Sauber, à la recherche d’un pilote pour remplacer Perez parti chez McLaren. L’écurie helvétique aurait besoin de liquidités si jamais Telmex, son riche sponsor mexicain, venait à quitter le navire dans le sillage de son protégé.

Les hypothèses se concentrent notamment sur un éventuel remplacement de Felipe Massa chez Ferrari, mais l’importance de Fernando Alonso au sein de l’écurie semble démontrer qu’une page est définitivement tournée au sein de la Scuderia. Sauber est donc une autre piste puisque l’écurie helvétique disposera d’une place libre pour 2013 mais l’équipe suisse, qui avait accueilli le jeune Schumi à ses débuts en championnat des voitures de sport (Sauber-Mercedes) juge cette éventualité peu probable.

"Bien sûr, faire venir un champion du monde dans votre équipe est une idée attractive, et nous devons clairement y penser lorsqu’on se retrouve avec un septuple champion du monde sur le marché, a expliqué la directrice Monisha Kaltenborn à la presse allemande. Mais Michael a toujours été avec des écuries de pointe, que l’on ne peut pas comparer avec nous". Sauber, cinquième du championnat des constructeurs, fait effectivement une superbe saison mais rien ne garantit qu’il en sera de même l’an prochain, les "top teams" ayant davantage de moyens pour rester au sommet sur la durée. Sa manager reste en tout cas floue pour l’instant. "Michael n’est encore sûr d’aucune option, a expliqué Sabine Kehm. C’est juste beaucoup trop tôt pour parler de choses précises. Tout est possible." Cela n’empêchera pas Suzuka d’être sans doute le théâtre de nouvelles rumeurs. Pour le dernier chapitre de l’histoire ?