Ça bouge en F1 !

Michael Schumacher quitte Mercedes et Lewis Hamilton quitte Jenson Button. (Reuters)

Michael Schumacher quitte Mercedes et Lewis Hamilton quitte Jenson Button. (Reuters)

Vendredi, l'écurie McLaren a annoncé que Sergio Perez remplacera Lewis Hamilton la saison prochaine. Le Mexicain fera donc équipe avec Jenson Button. Le Britannique, champion du monde 2008, a en effet décidé de rejoindre Mercedes, ce qui signifie sans doute le départ à la retraite de l'Allemand Michael Schumacher. Les dernières infos.

La seconde carrière de Michael Schumacher touche à sa fin. Sauf rebond l’an prochain dans un team de moindre envergure, le "Kaiser" n’ira pas au-delà des trois saisons pour lesquelles il avait signé en sortant de sa pré-retraite. Ainsi en ont décidé Mercedes et Lewis Hamilton, futurs associés aux dents longues. "Michael a beaucoup apporté à l'équipe, il nous a permis d'aller de l'avant. Il est très important pour nous, et la décision de continuer avec nous ou pas est difficile à prendre", confessait jeudi Ross Brawn, le patron de l’écurie de Brackley, annonçant alors un délai de réflexion de plusieurs semaines, voire plusieurs mois…

24 heures plus tard, tout est subitement plus clair ! Du quotidien allemand Bild aux ondes britanniques de la BBC, tous sont formels et annoncent la signature de Lewis Hamilton chez Mercedes, donc le débarquement de Michael Schumacher. Une conviction reposant depuis ce vendredi matin sur l’officialisation de l’arrivée du talentueux Mexicain Sergio Perez (trois podiums cette saison), transfuge de Sauber, chez McLaren. Là où Jenson Button a paraphé une prolongation de contrat pluriannuelle en octobre dernier… Peu avant midi, Mercedes confirmait finalement l'information, précisant la durée initiale de cette collaboration future: trois ans.

2014 pour horizon

Lewis Hamilton a donc choisi de décliner l’offre de son équipe de toujours, alors que Woking était prêt à lui ériger un pont d’or de quelques 13 millions d’euros annuels. Malchanceux mais diablement compétitif  cette saison, le champion du monde 2008 s’est imposé à trois reprises déjà (au Canada, en Hongrie et en Italie) et peut se targuer d’être l’homme le plus rapide dans l’exercice des qualifications, avec pas moins de cinq pole positions à son actif en 2012 (Australie, Malaisie, Hongrie, Italie, Singapour). Des performances qui ont fait de lui le pilote le plus courtisé du plateau.

"N'importe quelle écurie ambitieuse cherche à engager les meilleurs pilotes, or nous sommes ambitieux !", claironnait cette semaine Ross Brawn. Avec une telle recrue, Mercedes affiche effectivement ses prétentions. En 2014 entreront en piste de nouveaux châssis et moteurs répondant à une réglementation technique qui promet de redistribuer les cartes, et le team de Brackley a bien l’intention de négocier ce virage crucial à pleine vitesse. Lewis Hamilton semble tout indiqué pour relever le défi.