La méforme d'Hamilton reste un énigme

La méforme d'Hamilton reste un énigme©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le lundi 01 mai 2017 à 22h00

Après un Grand Prix de Russie manqué par Lewis Hamilton, Mercedes n'a pas d'explication au souci de performance connu par le Britannique.

Relégué à une demi-seconde de Sebastian Vettel lors de la dernière partie des qualifications puis à 36 secondes de son coéquipier Valtteri Bottas en course ce dimanche, Lewis Hamilton a traversé comme une âme en peine le Grand Prix de Russie, ce dimanche, qu'il a terminé à la quatrième place. Jamais le Britannique n'a été capable de suivre le rythme des Ferrari et de son propre coéquipier. Une énigme à laquelle les dirigeants de Mercedes n'ont pas trouvé de réponse. « Nous devons trouver ce qui n'a pas fonctionné sur la voiture de Lewis, je ne veux pas faire de spéculation à ce sujet, a assuré à ESPN Toto Wolff à l'issue de la course. Mon opinion est qu'il sait ce qu'il faut faire sur ce circuit, il y a gagné à deux reprises. Donc c'est quelque chose entre la voiture, les pneumatiques et le pilote qui n'a pas fonctionné et nous devons trouver ce qui a posé problème. »
Pas de cause réellement identifiée
Alors que Valtteri Bottas a trouvé un équilibre pour faire fonctionner au mieux ses pneumatiques Pirelli durant le week-end, quand bien même il a souffert dans les derniers tours face à la remontée de Sebastian Vettel, Mercedes n'a pas encore identifié le ou les éléments qui n'ont pas permis à Lewis Hamilton de mettre ses pneus dans la bonne fenêtre de température. « Je pense que le problème vient de plusieurs endroits. Dans son débriefing, Lewis nous a confié qu'il sentait qu'il n'était pas capable de faire fonctionner la voiture et les pneumatiques, assure Toto Wolff. Nous sommes conscients qu'il est très difficile de garder les pneus dans la bonne fenêtre de températures et c'est quelque chose sur lequel nous devons travailler car Ferrari ne semble pas avoir autant de problèmes que nous, leur fenêtre est probablement plus large. Lewis n'a jamais été dans cette fenêtre. Nous devons déterminer si c'est un problème lié aux pneumatiques ou aux réglages de la voiture. Mais, une chose est certaine, c'est que si quelqu'un sait comment gagner à Sotchi, c'est bien Lewis. » Mercedes a deux semaines pour trouver une solution car, à Barcelone, la température risque de poser de nouveau des problèmes, quand bien même Pirelli proposera des gommes plus dures.

 
0 commentaire - La méforme d'Hamilton reste un énigme
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]