GP de Monaco - Qualifs : Räikkönen y revient neuf ans après

GP de Monaco - Qualifs : Räikkönen y revient neuf ans après©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le samedi 27 mai 2017 à 15h25

Neuf ans après sa dernière pole position, Kimi Räikkönen s'élancera de la première position ce dimanche lors du GP de Monaco.

Grand Prix de France 2008, c'était la dernière pole position signée par Kimi Räikkönen en F1 et c'était au volant d'une Ferrari. Neuf ans après, le Finlandais renoue avec la première place sur la grille de départ à l'occasion du Grand Prix de Monaco 2017. Mais il a surtout confirmé la domination de Ferrari depuis le début du week-end en signant le nouveau record absolu du circuit de la Principauté avec un tour en 1'12''178. Et il a fallu que l'ancien champion du monde signe un tel tour pour s'emparer de la pole position car Sebastian Vettel et Valtteri Bottas ont tout donné pour le déloger. L'Allemand échoue avec sa Ferrari à 43 millièmes quand le Finlandais n'est qu'à 45 millièmes de son compatriote avec sa Mercedes.
Hamilton malchanceux et en milieu de grille
La performance de Valtteri Bottas n'adoucira pas la note pour les Flèches d'Argent car le grand enseignement de cette séance de qualifications, c'est que Lewis Hamilton aura fort à faire ce dimanche au départ. Le Britannique a été piégé en Q2 avec une monoplace rétive, en manque d'adhérence sur le circuit de la Principauté. Il a été contraint de tout donner sur une ultime tentative dans cette deuxième partie de séance mais... il a subi ce qui arrive très souvent à Monaco : un pilote qui se met dans les rails de sécurité et empêche les autres de boucler leur tour. C'est Stoffel Vandoorne qui a provoqué cette situation à la chicane de la Piscine en écrasant sa McLaren-Honda contre les rails à trop vouloir couper le virage. Les trois rookies de cette année ont tous été dans le rail à un moment du week-end. Le résultat est que Lewis Hamilton s'est qualifié à la 14eme place mais profitera de la pénalité de Jenson Button, qui a atteint la Q3 comme son coéquipier belge, pour remonter au moins au 13eme rang.
Red Bull ne confirme pas, Grosjean ne se rate pas
Elles étaient attendues comme les principales rivales des Ferrari et des Mercedes dans cette séance de qualifications mais les Red Bull de Max Verstappen et Daniel Ricciardo n'ont pas été là au moment le plus important. Si le Néerlandais a signé le meilleur temps de Q1, il n'a pas confirmé ensuite et, en Q3, il a échoué à plus de trois dixièmes de la pole position, un gouffre à Monaco, et s'élancera de la quatrième position. Son coéquipier australien n'a pas fait mieux avec le cinquième temps mais à huit dixièmes de Kimi Räikkönen. Côté Français, dont c'est un peu le Grand Prix à domicile en attendant le retour du Grand Prix de France en 2018, Romain Grosjean a su faire fi des soucis de freinage de sa Haas pour signer un exceptionnel huitième temps quand Esteban Ocon, dont la Force India a été réparée in extremis, signe le 16eme temps de Q1 et sera en fond de grille au départ ce dimanche, qui promet d'être chaud !
 
1 commentaire - GP de Monaco - Qualifs : Räikkönen y revient neuf ans après
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]