GP de Grande-Bretagne : Bras de fer autour du contrat

GP de Grande-Bretagne : Bras de fer autour du contrat©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le mardi 11 juillet 2017 à 16h05

Alors qu'organiser le Grand Prix de Grande-Bretagne est chaque année plus onéreux, le circuit de Silverstone a décidé de casser son contrat avec la F1, avec l'espoir d'en obtenir un meilleur.

Alors que la Formule 1 va faire étape à Silverstone le week-end prochain, circuit où le championnat du monde est né en 1950, rien n'indique que ça sera encore le cas à l'avenir. Sous contrat avec la F1 jusqu'en 2027, le circuit propriété du British Racing Drivers' Club (BRDC) a confirmé ce mardi sa décision d'activer la clause de sortie incluse dans ce contrat et qui prendra effet à l'issue de l'édition 2019 de l'épreuve. Mais cela ne signifie pas que la F1 va quitter Silverstone dans deux ans, bien au contraire. Si le BRDC a choisi cette option, c'est dans l'espoir de négocier un nouveau contrat plus raisonnable avec les nouveaux propriétaires de la discipline. « Cette décision a été prise car organiser le Grand Prix n'est pas viable sur le plan financier pour nous dans le cadre du contrat actuel. Nous avons eu des pertes à hauteur de 3,1 millions d'euros en 2015 et 5,4 millions d'euros en 2016, assure John Grant, président du BRDC dans un communiqué. Nous nous attendons à des pertes similaires cette année. Nous avons atteint le point où nous ne pouvons plus laisser notre passion pour la F1 prendre le pas sur la réalité. Ce ne serait pas uniquement mettre en péril l'avenir de Silverstone et du BRDC mais aussi de toute le sport automobile britannique, qui compte sur nous. »
Silverstone espère un meilleur contrat
Le contrat actuel, signé avec Bernie Ecclestone après l'échec d'un accord avec Donington Park, prévoit une augmentation de la redevance due à la FOM à hauteur de 5% par an, ce qui rendrait impossible à terme la tenue de l'événement avec une viabilité économique certaine et ouvrant la porte à une faillite du circuit. Liberty Capital ayant mis en avant sa volonté de laisser la F1 implantée dans son berceau historique, d'où le retour du Grand Prix de France et du Grand Prix d'Allemagne dès 2018, le BRDC compte avoir une chance d'atteindre son but et de conserver la Grande-Bretagne au calendrier de la F1 après 2019, ce qui est son objectif. « Je tiens à clarifier que, même si nous avons activé notre clause de sortie, nous soutenons sans réserve les changements que Liberty Media sont en train de faire pour améliorer l'expérience F1, ajoute John Grant. Nous espérons qu'un accord peut encore être trouvé pour que nous assurions un futur durable et viable économiquement pour le Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone pour les nombreuses années à venir. »
Pour la FOM, ce n'est que de la « posture »
La réponse de Formula One Management n'a pas tardé et, quand bien même il y a de la marge pour négocier un contrat, c'est le moment choisi pour l'annonce qui ne passe pas. « La semaine menant au Grand Prix de Grande-Bretagne devrait être une semaine de célébration pour la F1 et Silverstone. Nous regrettons profondément que Silverstone ait décidé, à la place, d'utiliser cette semaine pour prendre une posture en invoquant leur clause de sortie qui prendra effet dans trois ans, déclare la FOM dans un communiqué. Nous avons proposé d'étendre les dates limites actuelles pour que nous nous concentrions sur toute ce qui fait de la F1 et de Silverstone un événement. Malheureusement, la direction du circuit de Silverstone a décidé d'opter pour une vision à court-terme pour tirer parti de leur position. Notre objectif reste de préserver l'avenir du Grand Prix de Grande-Bretagne. Nous n'allons pas cesser de négocier avec le promoteur en bonne intelligence et en privé pour trouver une solution juste et équitable. » Le BRDC va devoir la jouer fine pour atteindre son objectif, au risque de perdre la F1 dans trois ans.

 
0 commentaire - GP de Grande-Bretagne : Bras de fer autour du contrat
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]