F1 - Grand-Prix d'Italie : Alonso pensait "les commissaires au bistrot"

F1 - Grand-Prix d'Italie : Alonso pensait "les commissaires au bistrot"©Media365
A lire aussi

Loic Bailles, publié le dimanche 03 septembre 2017 à 20h02

Après l'arrivée du Grand Prix d'Italie, Fernando Alonso n'avait toujours pas digéré l'incident avec Jolyon Palmer. Le pilote espagnol de McLaren-Honda n'a pas mâché ses mots pendants les déclarations d'après-course.

Fernando Alonso et Jolyon Palmer étaient à la bagarre pour la 16eme place quand le pilote Renault coupa un virage avant d'empêcher l'Espagnol de récupérer sa position, ce qui a eu le don d'énerver le pilote McLaren-Honda. Avant que Jolyon Palmer n'abandonne, pour la plus grande satisfaction d'Alonso, les commissaires sportifs avaient infligé un pénalité de 5 secondes à Palmer. De quoi étonner l'ancien champion du monde : "C'est quelque chose de très clair dans le règlement sportif. Si deux voitures arrivent côte-à-côte à une chicane et que l'une d'entre elles doit la court-circuiter, elle doit rendre la position à sa rivale. Mais les commissaires de la FIA devaient être au bistrot en train de boire une Heineken quand l'incident s'est produit", assène Alonso.

 
17 commentaires - F1 - Grand-Prix d'Italie : Alonso pensait "les commissaires au bistrot"
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]