F1 : A peine le divorce prononcé, Honda tacle déjà McLaren

F1 : A peine le divorce prononcé, Honda tacle déjà McLaren©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le lundi 18 septembre 2017 à 19h53

Quelques jours après l'officialisation de la fin de la collaboration entre Honda et McLaren, une interview de Masashi Yamamoto a été publiée sur le site officiel de Honda Racing dans laquelle le grand patron de la compétition du motoriste japonais ne mâche pas ses mots à l'égard de l'écurie britannique.

Le divorce entre Honda Racing et McLaren, actuellement neuvième au championnat des constructeurs, vient tout juste d'être officialisé le week-end dernier à Singapour. Le motoriste japonais, par l'intermédiaire de Masashi Yamamoto, son patron de la compétition, s'est montré particulièrement critique, et ce pour la première fois publiquement, envers l'écurie britannique dans une interview publiée sur son site internet officiel. Selon Honda Racing, McLaren a fait preuve d'un certain manque de flexibilité pendant les trois années qu'aura duré leur partenariat en Formule 1. "En travaillant avec McLaren, j'ai réalisé qu'il s'agit d'une très grande entreprise qui est très ordonnée, a tout d'abord déclaré Masashi Yamamoto, elle est naturellement très forte grâce à cela, mais en même temps elle peut éprouver des difficultés à s'adapter au changement, contrairement à Toro Rosso, qui est une entreprise en plein développement. Il est très important pour nous de travailler dans un partenariat qui nous mène vers le même objectif. Donc, en ce qui nous concerne, nous sommes impatients de commencer à travailler avec eux d'une manière plus étroite".
Yamamoto : « Nous voulons montrer le potentiel de Honda »
Le patron de la compétition du motoriste nippon a ensuite ajouté : "Pour faire une analogie, s'il fallait comparer ces deux équipes à un type de cuisine, je dirais que McLaren est une cuisine française très sophistiquée alors que Toro Rosso serait plutôt une cuisine du terroir, un ragoût fait maison délicieux auquel on peut ajouter de nouveaux ingrédients. Et nous sommes excités à l'idée de pouvoir opérer de la sorte". Masashi Yamamoto a ensuite conclu : "Les règles actuelles courent jusqu'en 2020, donc il nous reste trois ans pour montrer nos progrès technologiques. Nous voulons montrer le potentiel de Honda ».

 
3 commentaires - F1 : A peine le divorce prononcé, Honda tacle déjà McLaren
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]