GP de Monaco

78

Tours/78

Air 22°C

Sol 36°C

Le 27/05/2012 à 14h00 - Course - Circuit : Monaco - Statut : Terminé

78e
tour
Le drapeau à damiers salue la victoire de Webber ! Rosberg, Alonso et Vettel suivent : les quatre premiers sont regroupés en 1"3 ! Hamilton est 5e, à 4"1 du vainqueur. Massa est 6e, à 6"1. Di Resta est finalement 7e, devant son équipier Hülkenberg. Räikkönen termine 9e, Senna récolte le point de la 10e place. Vergne se classe finalement 12e.
77e
tour
Collé dans le sillage de Massa, Perez (11e) profite du train mené par les six leaders, à qui il a concédé un tour.
76e
tour
A la radio, l'ingénieur de Hamilton (5e) annonce à son pilote le retour de la pluie avant la fin de la course.
75e
tour
Les six leaders dépassent un autre retardataire : Vergne. Le Français s'écarte dans la descente de Mirabeau. Perez en profite pour le passer. Dans les stands, on voit Button à pieds.
74e
tour
La pluie semble avoir cessé. Le pari de Vergne (chausser les pneus intermédiaires) est perdant.
73e
tour
Kovalainen est obligé de quasiment s'arrêter pour laisser passer les six leaders.
72e
tour
La lutte en tête est toujours aussi serrée, d'autant que le paquet de leaders revient sur Perez et Kovalainen.
71e
tour
Les six premiers regroupés en 3"1, à neuf tours de l'arrivée : l'image est rare. Perez tente de passer Kovalainen, qui résiste. Le Finlandais a l'aileron avant cassé.
70e
tour
En fait, c'est Alonso (3e) qui met une grosse pression sur Rosberg. La direction de course annonce une enquête après la course sur l'incident du départ entre Grosjean et Schumacher. Vergne (7e) rentre pour chausser des pneus intermédiaires. Derrière, Button part en tête-à-queue derrière Kovalainen.
69e
tour
Plus de doute, il pleut. La lutte pour la victoire promet d'être palpitante.
68e
tour
En tête, c'est un vrai regroupement qui s'opère : derrière Webber et Rosberg, quatre autres pilotes font la jonction : Alonso, Vettel, Hamilton et Massa.
67e
tour
En 2e position, Rosberg est à moins de 1"0 de Webber. Dans les stands, on voit Schumacher à pieds.
66e
tour
En fait, ce sont quelques gouttes qui tombent sur le circuit. Pas encore assez pour mouiller la piste, mais ça peut changer. Ricciardo rentre à son stand pour abandonner.
65e
tour
Quelques gouttes de pluie font leur apparition. Les parapluies commencent à s'ouvrir dans les tribunes. Kovalainen résiste à une tentative de dépassement de Button à la sortie du tunnel.
64e
tour
Schumacher laisse passer les deux pilotes Force India. De toute évidence, le septuple champion du monde est en difficulté. Il rentre à son stand pour abandonner.
63e
tour
Désormais 8e, Schumacher voit Di Resta (9e) fondre sur lui.
62e
tour
Le Français prend l'avantage et dépasse Schumacher, qui n'est plus en mesure de résister.
61e
tour
Massa (6e) ne semble pas avoir de difficulté à talonner Hamilton. En 8e position, Vergne a fait la jonction avec Schumacher.
60e
tour
En 7e position, Schumacher perd du terrain sur Vergne (8e).
59e
tour
A la radio, l'ingénieur de Schumacher (7e) demande à son pilote de continuer d'attaquer.
58e
tour
En 13e position, Kovalainen retient Button, Ricciardo et Perez.
57e
tour
Hamilton (5e) a été mis au courant de la consigne passée à Massa d'économiser ses pneus.
56e
tour
En fait, Alonso (3e) a désormais franchement perdu du terrain sur Rosberg (2e). L'Epsagnol est toujours talonné par Vettel, Hamilton et Massa.
55e
tour
La direction de course signale justement la présence de débris. Glock est repassé par son stand.
54e
tour
La Marussia de Glock perd un bout d'aileron dans le premier virage de la Piscine.
53e
tour
A la radio, l'ingénieur de Massa (6e) demande à son pilote : "Préserve tes pneus." L'idée étant que la fraîcheur des pneus permettra peut-être au Brésilien de faire la différence sur Hamilton.
52e
tour
En fait, Webber et Rosberg se sont détachés. Alonso (3e) est toujours suivi par Vettel, Hamilton et Massa.
51e
tour
En tête, Webber s'est donné de l'air sur Rosberg.
50e
tour
Dans le groupe de tête, Vettel (4e) a l'avantage, car il pourrait bien s'arrêter une fois de moins que ses rivaux.
49e
tour
En fait, les six premiers de la course sont regroupés... en 5"1. Meilleur tour pour Perez : 1'17''296.
48e
tour
Massa (6e) peut enfin remplir le contrat demandé par son ingénieur : se rapprocher de Hamilton (5e).
47e
tour
Vettel ressort des stands en 3e position, juste devant Hamilton. Dans la montée de Beaurivage, l'Anglais se montre dans les rétroviseurs de l'Allemand, qui ne se laisse pas déstabiliser. Meilleur tour pour Perez : 1'18''085.
46e
tour
En 4e position, Alonso est en fait dans le sillage de Rosberg. Pas encore assez près pour le menacer. Arrêt de Vettel, qui rentre pour chausser des super-tendres.
45e
tour
Non seulement Vettel est en tête, mais il n'a même pas de retardataires devant lui.
44e
tour
En 5e position, Hamilton est à moins de 2"0 d'Alonso (4e).
43e
tour
En 14e position, Button est toujours coincé derrière Kovalainen (13e). A Monaco, on peut rester très longtemps derrière un concurrent moins rapide.
42e
tour
En tête, Vettel ne s'est toujours pas arrêté. A la radio, l'ingénieur de Massa (6e) lui demande de se rapprocher de Hamilton (5e).
41e
tour
Le pilote Toro Rosso ressort des stands en 15e position.
40e
tour
Ricciardo (7e) rentre pour son premier changement de pneus.
39e
tour
Perez rentre pour purger sa pénalité "drive through" : traverser l'allée des stands sans s'arrêter.
38e
tour
A la radio, l'ingénieur de Button (8e) lui annonce que la pluie commence à tomber. Perez écope d'une pénalité pour avoir obliqué tardivement vers les stands et pour avoir gêné Räikkönen. Button rentre à son stand et repart... en pneus super-tendres pour le sec. La pluie annoncée n'est peut-être pas là, finalement.
37e
tour
La direction de course annonce une enquête sur un incident entre Räikkönen et Perez : les deux pilotes ont failli s'accrocher devant l'entrée des stands.
36e
tour
En 3e position, Rosberg a désormais Alonso dans son sillage.
35e
tour
Le septuple champion du monde reprend la piste en 10e position, juste devant Vergne. Meilleur tour en course pour Hülkenberg : 1'18''423.
34e
tour
L'avance de Vettel (1er) sur Webber (2e) est désormais de 13"4. Schumacher rentre enfin pour son premier arrêt. Il repart en pneus tendres.
33e
tour
La pluie annoncée n'arrive pas. C'est pour cela que les pilotes ont dû rentrer pour changer de pneus.
32e
tour
Vettel hérite de la tête de course, avec une piste claire devant lui.
31e
tour
Cette fois, c'est Massa qui change ses gommes.
30e
tour
Nouveau leader, Alonso s'arrête à son tour. Ce qui met Massa au commandement.
29e
tour
Webber et Hamilton rentrent pour leur premier arrêt. Räikkönen, Hülkenberg et Senna rentrent aussi.
28e
tour
En 7e position, Räikkönen joue clairement les bouchons. Il a au moins six pilotes dans ses roues, dont Schumacher, qui se montre dans ses rétroviseurs à la sortie du tunnel.
27e
tour
Rosberg (2e) rentre pour changer de pneus. Il ressort en 6e position.
26e
tour
L'idéal pour les différentes équipes serait de faire rentrer leurs pilotes au moment où la pluie commence. Schumacher se fait franchement pressant dans les roues de Räikkönen.
25e
tour
Le ciel se couvre au-dessus de Monaco. A la radio, l'ingénieur de Rosberg annonce une petite pluie dans 4 minutes. Meilleur tour pour Vergne : 1'19''013.
24e
tour
En 7e position, Räikkönen compte 7"2 de retard sur Vettel (6e).
23e
tour
En fait, Räikkönen n'est pas très rapide, ce qui permet aux pilotes qui le suivent de se regrouper.
22e
tour
En 8e position, Schumacher est revenu tout près de Räikkönen (7e). Derrière, on trouve toujours Hülkenberg et Senna.
21e
tour
Comme toujours, c'est l'usure des pneus qui va faire la différence. Le moment où des pneus sont suffisamment usés pour voir leurs performances baisser d'un coup.
20e
tour
Logiquement, les meilleurs tours en course d'Alonso lui permettent de se rapprocher d'Hamilton (3e). En 2e position, Rosberg semble en difficulté avec ses pneus arrière.
19e
tour
En tête, Webber a creusé un petit écart sur Rosberg. En 4e position, Alonso aussi s'est donné de l'air : il tourne en 1'19''190.
18e
tour
Le Français ressort en 19e et dernière position. Perez passe Glock pour le gain de la 15e position.
17e
tour
Au tour d'Alonso de signer le meilleur tour en course : 1'19''348. Arrêt de Vergne.
16e
tour
En 8e position, Schumacher suit Räikkönen, sans pouvoir le menacer. Les dépassements sont difficiles à Monaco... mais pas impossibles. Arrêt de Petrov : ça dure chez Caterham, il y a donc un souci.
15e
tour
En 10e position, Senna n'est pas loin de Hülkenberg. Même si le pilote Williams ne fait pas partie du train qui suit Alonso, le moindre incident pourrait lui être profitable.
14e
tour
En 4e position, Alonso perd du terrain sur Massa. Et pour une fois, il semble que ce soit l'Espagnol qui joue un peu les bouchons, avec Massa, Vettel, Räikkönen, Schumacher et Hülkenberg dans son sillage. Meilleur tour en course pour Perez : 1'19''974.
13e
tour
A la radio, l'ingénieur de Räikkönen (7e) annonce l'arrivée de la pluie dans 15 tours.
12e
tour
Dans le peloton, Vergne et Perez sont à la lutte pour la 17e place. Le Français passe à la chicane du Port, mais en court-circuitant un peu... ce qui est limite du point de vue réglementaire.
11e
tour
La situation est stable, avec toujours Webber en tête devant Rosberg. L'Australien paraît maîtriser le pilote Mercedes. Meilleur tour pour Webber : 1'20''411.
8e
tour
La direction de course annonce une enquête à propos des pilotes qui ont court-circuité le premier virage au départ.
7e
tour
En 5e position, Massa est dans les roues de son équipier. A la radio, l'équipe McLaren prévient Button qu'il y a un coup à jouer et qu'il lui faut donc préserver ses pneus.
6e
tour
Schumacher, lui, est en 8e position. Son départ mouvementé lui a fait perdre deux places.
5e
tour
Vettel est en 6e position. Non seulement il a pris un bon départ, mais il est en pneus tendres. Il espère donc s'arrêter une fois de moins que ses adversaires.
4e
tour
... la course reprend ses droits. Webber garde la tête de course, devant Rosberg, Hamilton et les deux Ferrari.
3e
tour
Webber mène donc le peloton, devant Rosberg et Hamilton. A la radio, le pilote anglais dit qu'il y a beaucoup de débris sur la piste. Il demande que sa pression de pneus soit vérifiée. La voiture de sécurité s'efface et rentre aux stands...
2e
tour
Pour Grosjean, c'est donc l'abandon. Les commissaires de piste évacuent la Lotus, ainsi que la Williams de Maldonado. Logiquement, la direction de course fait sortir la voiture de sécurité.
1e
tour
Les cinq feux s'allument puis s'éteignent : la meute est lâchée ! Webber prend un bon départ et vire en tête devant Rosberg. Derrière, Schumacher se porte complètement sur la gauche. Il s'accroche avec Grosjean, qui était juste devant lui. Le Français part en travers et reste sur le carreau. Maldonado tape aussi et abandonne. De La Rosa et Kobayashi repassent par les stands.
0e
tour
A cinq minutes du départ du GP de Monaco, il fait très beau en Principauté. Sur la grille de départ, Vettel et Button sont en pneus tendres alors que tous les autres leaders sont en super-tendres.
78e
tour
Le drapeau à damiers salue la victoire de Webber ! Rosberg, Alonso et Vettel suivent : les quatre premiers sont regroupés en 1"3 ! Hamilton est 5e, à 4"1 du vainqueur. Massa est 6e, à 6"1. Di Resta est finalement 7e, devant son équipier Hülkenberg. Räikkönen termine 9e, Senna récolte le point de la 10e place. Vergne se classe finalement 12e.
70e
tour
En fait, c'est Alonso (3e) qui met une grosse pression sur Rosberg. La direction de course annonce une enquête après la course sur l'incident du départ entre Grosjean et Schumacher. Vergne (7e) rentre pour chausser des pneus intermédiaires. Derrière, Button part en tête-à-queue derrière Kovalainen.
64e
tour
Schumacher laisse passer les deux pilotes Force India. De toute évidence, le septuple champion du monde est en difficulté. Il rentre à son stand pour abandonner.
62e
tour
Le Français prend l'avantage et dépasse Schumacher, qui n'est plus en mesure de résister.
46e
tour
En 4e position, Alonso est en fait dans le sillage de Rosberg. Pas encore assez près pour le menacer. Arrêt de Vettel, qui rentre pour chausser des super-tendres.
40e
tour
Ricciardo (7e) rentre pour son premier changement de pneus.
39e
tour
Perez rentre pour purger sa pénalité "drive through" : traverser l'allée des stands sans s'arrêter.
38e
tour
A la radio, l'ingénieur de Button (8e) lui annonce que la pluie commence à tomber. Perez écope d'une pénalité pour avoir obliqué tardivement vers les stands et pour avoir gêné Räikkönen. Button rentre à son stand et repart... en pneus super-tendres pour le sec. La pluie annoncée n'est peut-être pas là, finalement.
34e
tour
L'avance de Vettel (1er) sur Webber (2e) est désormais de 13"4. Schumacher rentre enfin pour son premier arrêt. Il repart en pneus tendres.
31e
tour
Cette fois, c'est Massa qui change ses gommes.
30e
tour
Nouveau leader, Alonso s'arrête à son tour. Ce qui met Massa au commandement.
29e
tour
Webber et Hamilton rentrent pour leur premier arrêt. Räikkönen, Hülkenberg et Senna rentrent aussi.
28e
tour
En 7e position, Räikkönen joue clairement les bouchons. Il a au moins six pilotes dans ses roues, dont Schumacher, qui se montre dans ses rétroviseurs à la sortie du tunnel.
27e
tour
Rosberg (2e) rentre pour changer de pneus. Il ressort en 6e position.
18e
tour
Le Français ressort en 19e et dernière position. Perez passe Glock pour le gain de la 15e position.
17e
tour
Au tour d'Alonso de signer le meilleur tour en course : 1'19''348. Arrêt de Vergne.
16e
tour
En 8e position, Schumacher suit Räikkönen, sans pouvoir le menacer. Les dépassements sont difficiles à Monaco... mais pas impossibles. Arrêt de Petrov : ça dure chez Caterham, il y a donc un souci.
3e
tour
Webber mène donc le peloton, devant Rosberg et Hamilton. A la radio, le pilote anglais dit qu'il y a beaucoup de débris sur la piste. Il demande que sa pression de pneus soit vérifiée. La voiture de sécurité s'efface et rentre aux stands...
2e
tour
Pour Grosjean, c'est donc l'abandon. Les commissaires de piste évacuent la Lotus, ainsi que la Williams de Maldonado. Logiquement, la direction de course fait sortir la voiture de sécurité.
1e
tour
Les cinq feux s'allument puis s'éteignent : la meute est lâchée ! Webber prend un bon départ et vire en tête devant Rosberg. Derrière, Schumacher se porte complètement sur la gauche. Il s'accroche avec Grosjean, qui était juste devant lui. Le Français part en travers et reste sur le carreau. Maldonado tape aussi et abandonne. De La Rosa et Kobayashi repassent par les stands.
Classement écuries Temps Arrêts
1 M. Webber Red Bull 1:46:06:557 1(29)
2 N. Rosberg Mercedes à 00:643 1(27)
3 F. Alonso Ferrari à 00:947 1(30)
4 S. Vettel Red Bull à 01:343 1(46)
5 L. Hamilton Mercedes à 04:101 1(29)
6 F. Massa Williams à 06:195 1(31)
7 P. di Resta Force India à 41:537 1(35)
8 N. Hulkenberg Force India à 42:562 1(29)
9 K. Räikkönen Ferrari à 44:036 1(29)
10 B. Senna Williams à 44:516 1(29)
11 S. Perez Force India à 1 tour 2(34,39)
12 J. Vergne Toro Rosso à 1 tour 2(17,70)
13 H. Kovalainen Lotus à 1 tour 2(30,74)
14 T. Glock Marussia à 1 tour 2(30,54)
15 N. Karthikeyan HRT F1 Team à 2 tours 1(29)
16 J. Button McLaren à 8 tours 1(38)
Abandons et disqualifications
- J. Button McLaren Tour 71 (16e) Panne mécanique
- D. Ricciardo Red Bull Tour 66 (15e) Panne mécanique
- C. Pic Caterham Tour 65 (18e) Panne mécanique
- M. Schumacher Mercedes Tour 64 (16e) Panne mécanique
- V. Petrov Caterham Tour 16 (20e) Panne mécanique
- K. Kobayashi Caterham Tour 6 (21e) Crash
- P. De La Rosa HRT F1 Team Tour 1 (22e) Panne mécanique
- R. Grosjean Lotus Tour 1 (24e) Crash
- P. Maldonado Lotus Tour 1 (23e) Crash

détails de la course

circuit Monaco

Austalie
  • Programme : (heure française)
  • EL 1 : 24/05 à 10h00
  • EL 2 : 24/05 à 14h00
  • EL 3 : 26/05 à 11h00
  • Qualif. : 09/07 à 14h00
  • Course : 27/05 à 14h00
  • Distance : 3.340km
  • Lieu : 23, bld Albert 1er, BP464, 98012
voir la fiche circuit

Orange vous recommande

publicité
publicité