Ski alpin : Une victoire qui n'est " pas un aboutissement " pour Faivre

Ski alpin : Une victoire qui n'est  " pas un aboutissement " pour Faivre©Media365
A lire aussi

Tony David, publié le dimanche 04 décembre 2016 à 16h31

Le Français Matthieu Faivre n'a pas voulu s'enflammer après son succès à Val d'Isère.

Mathieu Faivre a réalisé une performance majuscule ce dimanche. En remportant le Géant de Val d'Isère avec près d'une demie seconde d'avance sur l'Autrichien Marcel Hirscher et plus d'une seconde sur son compatriote Alexis Pinturault, le skieur français a sans aucun doute réalisé l'une de ses plus belles courses.
Faivre : « C'est maintenant le plus dur qui commence »
Pourtant, Faivre n'a pas voulu s'enflammer au micro de l'AFP après la course : « C'est toujours particulier de courir en France, surtout à Val d'Isère, une station où j'ai passé beaucoup de temps et où je me sens bien. Je savais qu'Alexis (Pinturault) et Marcel (Hirscher) feraient de grosses manches. J'aime ces neiges très agressives, je peux prendre des lignes plus tendues, plus courtes, et en seconde manche éviter les trous. Je fais ça au feeling, à l'instinct. C'est maintenant le plus dur qui commence. J'espère que ce n'est pas le point d'orgue de ma carrière. Je reste calme, car ce n'est pas un aboutissement. Est-ce une libération? Pas dans ma tête, la libération elle s'est faite sur le ski proposé, comme je sais faire à l'entraînement. »
Faivre : « Il y a de plus en plus de densité »
Mathieu Faivre a ensuite évoqué le niveau des skieurs tricolores, avant de conclure sur son changement de ski entre les deux manches du Géant : « Il y a de plus en plus de densité. On essaie de tirer du positif des autres, mais chacun s'occupe de soi, de sa course. A nous de rester intelligents pour garder cette ambiance et cette rivalité qui sont saines. Ça fait deux saisons qu'avec mes techniciens on se met d'accord pour préparer une paire de skis pour chaque manche, parfois j'ai changé de modèle et de réglages. »

À noter que son compatriote Thomas Fanara, quatrième dimanche, souffre du genou et devrait passer des examens prochainement.

 
0 commentaire - Ski alpin : Une victoire qui n'est " pas un aboutissement " pour Faivre
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]