Ski alpin : Quatre ans après Schladming, Tessa Worley de nouveau sur le toit du monde

Ski alpin : Quatre ans après Schladming, Tessa Worley de nouveau sur le toit du monde©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le jeudi 16 février 2017 à 14h02

Cette Tessa Worley est géante ! A 27 ans, la petite skieuse (1,57) du Grand-Bornand est entrée dans la légende en décrochant un nouveau titre de championne du monde de géant, quatre ans après son sacre de Schladming.

Un nouveau triomphe qui permet à la Française, déjà médaillée d'or deux jours plus tôt avec l'équipe de France sur le Team Event, de rejoindre sur les tablettes la mythique Marielle Goitschel, auteur elle aussi d'un doublé sur la spécialité en 1964 et 1966. Comme son illustre prédécesseur à Innsbruck puis Portillo, Worley a rendu une copie époustouflante, jeudi sur la neige et sous le soleil de Saint-Moritz. Comme lors de la première manche, qu'elle avait survolée en s'élançant avec le dossard 1, l'immense favorite de ce géant devenue sur cette course la géantiste française la plus titrée a pourtant entamé sa mise en action par une petite faute. Mais comme elle l'avait fait trois heures plus tôt, l'actuelle première du classement général de la spécialité s'est parfaitement reprise en dépit des quelques centièmes abandonnés dans cette légère faute de trajectoire. « Je savais que la moindre petite erreur pouvait être embêtante et j'ai essayé de me remettre dedans après cette petite erreur en début de seconde manche, et ça a été suffisant pour gagner », avouait après-coup l'héroïne du jour. Quelques mètres plus loin et cette erreur était même complètement oubliée, avec une Worley qui prenait des risques et du temps par rapport à une Mikaela Shiffrin pourtant en démonstration un peu plus tôt (finalement médaille de bronze, la jeune Américaine signe le meilleur temps de cette seconde manche grâce notamment à un récital sur le bas du tracé).
Worley : « C'est incroyable, je ne réalise pas trop » 
En maîtrise totale sur toute la fin du parcours, « Tess » déroulait et signait un sans-faute pour finir par passer la ligne avec 34 centièmes d'avance sur Shiffrin et plus du double (74 centièmes) sur Goggia. Trente-quatre centièmes sous forme de bonheur pour la Bornandine, cinquième seulement de la deuxième manche, mais sur le toit du monde pour la deuxième fois de sa carrière après son sacre de 2013 à Schladming. « C'est incroyable, je n'arrive pas trop à réaliser, exultait Tessa Worley au micro d'Eurosport. Je savais ce matin en me levant que j'avais envie de n'avoir aucun regret et que j'allais tout faire pour aller le plus haut possible. La seconde manche, c'est toujours une bataille, toujours un gros combat avec Mikaela et Sofia qui engagent toujours beaucoup. J'étais chassée mais j'avais envie de n'avoir aucun regret. C'est de la joie, du bonheur, et aussi du soulagement car la pression on la tient jusqu'au bout. Maintenant, je peux la relâcher, c'est magnifique. » Deux jours après la médaille d'or décrochée avec ses coéquipiers et coéquipières de l'équipe de France sur le Team Event, voilà donc de nouveau la « petite puce » du Grand-Bornand sur la plus haute marche du podium de ces Championnats du monde de Saint-Moritz. Dans une autre dimension depuis le géant de Sölden, la skieuse de 27 ans a retrouvé son meilleur niveau, celui des années 2012 et 2013 où la native d'Annemasse paraissait intouchable. Pourtant, Worley n'a peut-être jamais été aussi forte qu'actuellement. Le globe du géant l'attend d'ailleurs en fin de saison, et c'est tout sauf un hasard. Tout comme ce deuxième titre de championne du monde, venu récompenser une petite skieuse par la taille mais immense par le talent.



CHAMPIONNATS DU MONDE DE SAINT-MORITZ - GEANT FEMMES
1- Tessa Worley (FRA), en 2'05''55
2- Mikaela Shiffrin (USA), à 0''34
3- Sofia Goggia (ITA), à 0''74
4- Federica Brignone (ITA), à 0''92
5- Stephanie Brunner (AUT), à 1''30
6- Manuela Moelgg (ITA), à 1''33
7- Ana Drev (SLO), à 1'81''
8- Petra Vlhova (SLQ), à 1''95
9- Sara Hector (SUE), à 1''96
10- Nina Loeseth (NOR), à 1''97
...
14- Adeline Baud Mugnier (FRA), à 2''35

 
15 commentaires - Ski alpin : Quatre ans après Schladming, Tessa Worley de nouveau sur le toit du monde
  • [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]