Rapport McLaren : Un dopage organisé ? La Russie réagit

Rapport McLaren : Un dopage organisé ? La Russie réagit©Media365
A lire aussi

Tony David, publié le vendredi 09 décembre 2016 à 17h17

La réaction de la Russie n'a pas tardé après la publication du rapport McLaren. Ce vendredi après-midi, le ministère concerné a publié un communiqué officiel.

« Le ministère des Sports de Russie dément tout programme de soutien du gouvernement pour le dopage et continuera à lutter contre le dopage en appliquant une tolérance zéro ».

Un démenti qui fait suite à d'autres réactions similaires venant de Russie. Quelques minutes plus tôt, c'est le député Igor Lebedev qui avait minimisé la portée du rapport sur le site Insidethegame : « Tout ceci démontre qu'ils n'ont aucune preuve. Croyez-moi, s'ils en avaient le combat serait tout autre et cette histoire serait bien plus sérieuse. Il y a forcément des manœuvres politiques derrière tout cela et nous espérons que le grand ami de la Russie, Donald Trump, mettre un terme à tout cela ».
 La Russie directement visée
Selon le rapport McLaren, 1000 athlètes russes et plus de 30 sports seraient concernés  par un dopage institutionnalisé entre 2011 et 2015. Le document démontre comment la Russie aurait protégé ses athlètes médaillés pendant les JO de Londres 2012, les Mondiaux d'athlétisme 2013 à Moscou ou les JO d'Hiver 2014 de Sotchi.

Dans son rapport, la commission pointait notamment du doigt les autorités russes : « Une conspiration institutionnelle a été mise en place pour les sports d'hiver et d'été avec la participation du ministère des Sports et de ses services comme l'agence russe antidopage (Rusada), le laboratoire antidopage de Moscou, aux côtés du FSB (services secrets russes, ex-KGB, ndlr), afin de manipuler les contrôles antidopage ».
Du sel et du nescafé pour fausser les contrôles
Des pratiques étonnantes ont été révélés comme celle qui consistait à mettre du sel ou du nescafé dans certains échantillons pour fausser les résultats des contrôles effectués avant les JO de Londres 2012. Le CIO a par ailleurs indiqué que 254 échantillons urinaires de sportifs russes collectés aux JO 2014 de Sotchi seront réanalysés.

A voir aussi :
Rapport McLaren : toujours plus édifiant

[fpvideomediaid='digiteka'url='http://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01343059/zone/1/src/83kvsf' is_sticky='yes']

 
0 commentaire - Rapport McLaren : Un dopage organisé ? La Russie réagit
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]