Cyclisme - Paris-Tours : Trentin s'impose au sprint

Cyclisme - Paris-Tours : Trentin s'impose au sprint©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le dimanche 08 octobre 2017 à 16h57

L'Italien Matteo Trentin (Quick-Step Floors) s'est imposé au sprint sur Paris-Tours ce dimanche et offre ainsi à sa formation sa 52eme victoire de la saison.

Après le Tour de Lombardie ce samedi, place à Paris-Tours, la seconde Classique des Feuilles Mortes, ce dimanche. L'Italien Matteo Trentin (Quick-Step Floors) a su tirer son épingle du jeu en s'imposant dans un sprint à trois devant Soren Kragh Andersen (Sunweb) et son coéquipier et fidèle lieutenant Niki Terpstra sur cette 111eme édition. Il s'agit de sa deuxième victoire dans cette prestigieuse course, après 2015 et ce, pour sa dernière épreuve disputée sous les couleurs de Quick-Step Floors. Les hostilités avaient commencé dès le 10eme kilomètre lorsque l'échappée du jour s'est formée. Constituée de cinq coureurs (Lawrence Naesen (WB-Veranclassic), Stéphane Poulhiès (Armée de Terre), Michael Goolearts (Verandas Willems-Crelan), Romain Combaud (Delko-Marseille) et Brian van Goethem (Roompot)), elle n'a jamais dépassé les 3'30'' d'avance sur un peloton emmené par les équipes de sprinteurs. A 60 kilomètres de la ligne, l'écart n'était alors plus que de deux minutes.
Fernando Gaviria, tenant du titre, a chuté
A 30 kilomètres de l'arrivée, le peloton est revenu à moins d'une minute. Lawrence Naesen (WB-Veranclassic) et Brian van Goethen (Roompot) se sont alors extraits du groupe de tête. Les deux hommes ont bien résisté mais derrière, les choses sérieuses n'ont pas vraiment encore débutées. Peu avant la Côte de Beau Soleil, Fernando Gaviria (Quick-Step Floors), tenant du titre, a chuté dans un virage. Le Colombien a dû puiser dans ses ressources pour recoller au peloton, peu de temps après. A 10 kilomètres de la ligne, le peloton a commencé à fortement accélérer avant l'avant-dernière difficulté de la journée. Des cassures ont alors eu lieu. Malgré leur belle résistance pendant de nombreux kilomètres, les échappées ont été avalées au pied de la montée. Dans la Côte de Beau Soleil (700m), Matteo Trentin (Quick-Step Floors) a pris les choses en main et placé une très grosse accélération. L'Italien a immédiatement été suivi par cinq autres coureurs.
Terpstra s'est sacrifié pour Trentin
Après la côte de l'Epan, le natif de Borgo Valsugana en a remis une couche et seul Soren Kragh Andersen (Sunweb) est arrivé à le suivre. Le duo a rapidement été rejoint par Niki Terpstra (Quick-Step Floors), sorti seul du peloton. A 5 kilomètres de l'arrivée, l'écart du trio de tête avec le peloton n'était que de 10 secondes. Mais celui-ci était tellement désorganisé que l'avance des fuyards a augmenté. Juste avant la flamme rouge, Soren Kragh Andersen n'a plus souhaité collaborer avec les deux coureurs de la formation Quick-Step Floors. Les trois hommes ont alors vu le peloton revenir tout près. Niki Terpstra s'est sacrifié pour son sprinteur. Celui-ci a lancé la sprint final à 200m de la ligne pour venir s'imposer devant Soren Kragh Andersen et Niki Terpstra.

PARIS-TOURS
Classement final - Dimanche 8 octobre 2017
1-Matteo Trentin (ITA/Quick-Step Floors) en 5h22'51''
2- Soren Kragh Andersen (DAN/Sunweb) m.t.
3- Niki Terpstra (PBS/Quick-Step Floors) à 1''
4- André Greipel (ALL/Lotto Soudal) à 7''
5- Maximiliano Richeze (ARG/Quick-Step Floors) m.t.
6- Oliver Naesen (BEL/AG2R-La Mondiale) m.t.
7- Yves Lampaert (BEL/Quick-Step Floors) m.t.
8- Andrea Pasqualon (ITA/Wanty-Groupe Gobert) m.t.
9- Mike Teunissen (PBS/Sunweb) m.t.
10- Jempy Drucker (LUX/BMC) m.t.
...

 
3 commentaires - Cyclisme - Paris-Tours : Trentin s'impose au sprint
  • VRAIVELO PARIS TOUR A ETE COURU EN PIGNON FIXE
    ANNEE ?? 70 ENVIRON ???80
    VAINQUEUR LE BELGE KARSTENS QUE J AI VU FAIRE LE CLOWN
    AUX 6 JOURS DE GRENOBLE ROULANT AVEC UN CLAIRON OU EN SENS INVERSE DES AUTRES EPOQUE DE GUIMARD MERCKX SERCU LA BELLE EPOQUE....ET UNE AMBIANCE DE TONNERRE

  • 4 dans les 7 ............la soupe de la veille devait etre bonne chez quick step

    Aujourd'hui on peut toujours douter de tout et de tous, mais il faut aussi reconnaître le volume athlétique des Quick Step. Ce genre de course par son profil est réservé en général aux coursiers puissants , les dix premiers sont dans ce cas.

  • bien joué TRENTIN, d'autant plus qu'il a le mérite d'avoir attaqué dans les 2 dernières bosses. Contrairement à Vraivelo, j'ai trouvé le final intéressant, sur le plan tactique, avec du suspense. heureusement que toutes les courses ne sont pas réservées aux grimpeurs. Revenant d'une course sous la pluie, j'ai ressenti les efforts des coureurs et leurs appréhensions dans les virages.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]